Accueil » Actualité » Huawei s’attend à une forte baisse de ses ventes de smartphones

Huawei s’attend à une forte baisse de ses ventes de smartphones

Huawei prévoit une diminution de 20 % de ses ventes pour 2020. À mesure qu’il renouvelle sa gamme, le géant chinois commence à ressentir les effets des sanctions américaines. Huawei doit maintenant convaincre ses clients de la qualité de ses alternatives aux services Google.

En fin d’année dernière, Huawei annonçait un chiffre d’affaire record en dépassant Apple en nombre de smartphones vendus en dépit des sanctions américaines. Le deuxième fabricant mondial s’attend néanmoins à faire face à une forte baisse de ses ventes pour cette année. Selon les sources de The Information, le géant chinois estime que l’interdiction de travailler avec des sociétés américaines, notamment Google, provoquera une diminution de 20 % de ses ventes en 2020. Alors que Huawei a vendu 240 millions de smartphones en 2019, la firme espère atteindre seulement 190 à 200 millions d’unités cette année.

Image 1 : Huawei s’attend à une forte baisse de ses ventes de smartphones
Huawei Mate 30 Pro – Crédit : Huawei

Jusqu’à présent, les conséquences de sa mise sur liste noire ne sont pas encore perceptibles. L’essentiel de son catalogue est sorti avant les sanctions américaines, et peut donc continuer à profiter des services Google. Huawei entre désormais dans une nouvelle phase à mesure qu’il renouvelle sa gamme. Le P40 Pro dont on a découvert le design récemment sera certainement le premier modèle de la marque à pâtir de l’absence des services Google. Si le constructeur peut compter sur son marché national, concurrencer Apple et Samsung dans le reste du monde s’annonce plus compliqué.

Huawei : les consommateurs européens sont-ils prêts à se passer des services Google ?

Le 6 mars dernier, Huawei ouvrait son premier store parisien, l’occasion pour Stéphane Curtelin, directeur marketing Huawei France, de rassurer les consommateurs. Selon lui, outre leurs qualités techniques, les nouveaux smartphones de la marque disposeront des mêmes services que Google. Le P40 sera notamment doté de l’AppGallery, l’alternative Huawei au Google Play Store, et le fabricant à récemment choisi TomTom pur remplacer Google Map. Huawei ambitionne de concevoir son propre écosystème pour rivaliser avec celui d’Apple et de Google, mais cela prendra certainement plusieurs années. En attendant, le fabricant aura probablement des difficultés à convaincre ailleurs qu’en Chine à moins que la demande de Google de lever l’embargo n’aboutisse.

Source : The Information