Accueil » Actualité » Huawei se lance dans l’élevage de porcs pour compenser les mauvaises ventes de smartphones

Huawei se lance dans l’élevage de porcs pour compenser les mauvaises ventes de smartphones

Le géant chinois des télécommunications Huawei développe une technologie pour l’élevage de porcs alors qu’il continue à être confronté à des sanctions sévères sur ses smartphones. Huawei a déclaré qu’il lançait un projet d’élevage de porcs à intelligence artificielle dans le but de moderniser les élevages de porcs, la technologie étant introduite pour détecter les maladies et suivre les porcs.

La Chine serait un marché parfait pour lancer ce projet, puisque le pays abrite la plus grande industrie d’élevage de porcs au monde et la moitié des porcs vivants du monde.

Elevage de cochon - Christopher Carson / Unsplash
Elevage de cochon – Crédit : Christopher Carson / Unsplash

Huawei travaillerait sur une technologie de reconnaissance faciale qui pourrait aider les éleveurs de porcs à identifier les porcs individuellement. La technologie de la société pourrait également aider à suivre leurs signes vitaux, notamment leur poids et leur alimentation.

Cette technologie est de plus en plus recherchée en raison des défis auxquels l’industrie est confrontée depuis quelques années. En effet, la peste porcine africaine a éclaté en Chine en août 2018 et s’est depuis répandue dans toutes les régions du pays, réduisant la population porcine de plus de 200 millions d’individus, soit l’équivalent de la population européenne. En conséquence, le prix de la viande chinoise a flambé et pèse sur le pouvoir d’achat local.

Huawei : les ventes de smartphones s’écroulent

Une percée sur ce marché pourrait être une aubaine pour Huawei, dont le segment des smartphones a beaucoup souffert sous le poids des sanctions américaines. Le fabricant chinois avait été banni en 2019 des États-Unis par Donald Trump à cause de soupçons d’espionnage qui pouvaient nuire à la sécurité nationale.

Au cours du dernier trimestre 2020, les ventes de smartphones ont chuté de 42 %, si bien que le géant chinois ne fait même plus partie du TOP 5 des fabricants de smartphones dans le monde. Au cours de l’année 2020, Huawei aurait expédié 22 % de smartphones de moins que 2019.

Malgré le changement d’administration aux États-Unis suite à l’élection de Joe Biden, les sanctions contre le fabricant chinois ne devraient pas être levées. En effet, la candidate du président américain Joe Biden au poste de secrétaire au commerce, Gina Raimondo, a déclaré qu’il n’y avait actuellement « aucune raison » de retirer Huawei et d’autres entreprises chinoises de l’Entity List. Il faut donc s’attendre à une nouvelle chute des ventes de smartphones pour Huawei en 2021.

Source : Phonearena