Accueil » Actualité » Huawei : vers une interdiction de ses équipements au Royaume-Uni

Huawei : vers une interdiction de ses équipements au Royaume-Uni

Sur la base d’une réévaluation de la sécurité, le Premier ministre britannique Boris Johnson a maintenant « de bonnes raisons techniques » pour commencer à retirer progressivement la technologie Huawei des réseaux 5G britanniques, a déclaré dimanche un ancien responsable du MI6, selon un rapport du Financial Times.

Les responsables britanniques travailleraient actuellement sur des propositions visant à arrêter l’installation de nouveaux équipements Huawei dans un délai de six mois seulement et à accélérer les efforts de retrait du matériel existant déjà mis en place. Il s’agirait d’un calendrier considérablement accéléré par rapport à celui que les fonctionnaires ont présenté en mai, qui donnait à la société chinoise jusqu’en 2023 pour réduire à zéro sa participation aux réseaux 5G britanniques.

Des produits Huawei
Crédit : Dmitry Rodionov / Unsplash

Cela marquerait également un revirement encore plus définitif par rapport au compromis que les responsables ont fait en janvier. En effet, Johnson semblait accorder à Huawei le bénéfice du doute malgré les avertissements des agences de renseignement américaines sur les risques potentiels pour la sécurité nationale. Dans le cadre de cette décision initiale, Huawei a été autorisé à jouer un rôle limité dans l’infrastructure 5G britannique, ne pouvant participer qu’à 35 % du déploiement et uniquement avec l’approbation des agences de renseignement du pays.

Huawei pourrait proposer un zoom optique mobile sur un prochain smartphone

Maintenant, il semble que la Grande-Bretagne veuille une rupture nette et rapide avec l’entreprise chinoise. « Il y a maintenant de bonnes raisons techniques pour que le Royaume-Uni modifie la décision de janvier », a déclaré Sir John Sawers, ancien chef des services de renseignement britanniques, selon le Financial Times. « L’évaluation de la sécurité est maintenant différente parce que les faits ont changé« .

Un risque pour la sécurité du pays

Test Huawei Sound X, ou comment s’offrir une enceinte Devialet à bon prix

Selon un rapport du siège des communications du gouvernement britannique, les fonctionnaires ne croient plus que les risques de sécurité posés par un partenariat avec Huawei peuvent être gérés en toute sécurité. Ces sanctions ont eu un gros impact sur la capacité de Huawei à déployer des réseaux 5G en toute sécurité, car la société ne peut plus utiliser une technologie qui repose sur la propriété intellectuelle américaine et pourrait donc être contrainte d’adopter des substituts moins sûrs.

Le Conseil national de sécurité britannique devrait confirmer la décision dans les deux prochaines semaines.

Huawei sort un smartphone avec les services Google malgré les sanctions américaines

Source : cnet