Accueil » Actualité » Hyperloop : la SNCF monte à bord du train du futur

Hyperloop : la SNCF monte à bord du train du futur

Image 1 : Hyperloop : la SNCF monte à bord du train du futurHyperloop One, la start-up californienne derrière le train à très grande vitesse d’Elon Musk, a procédé à une levée de fonds de 80 millions de dollars. Parmi les investisseurs, on trouve une société bien française : la SNCF.

Considérée par Hyperloop One comme « l’une des forces principales derrière le rail à haute vitesse en Europe », la SNCF n’a pas communiqué sur le montant de son investissement dans ce projet. En tout, 10 fonds de capital-risque et sociétés ont participé à cette levée de fonds.

Un résultat à la hauteur des espérances, comme le confie Shervin Pishevar, cofondateur d’Hyperloop One, qui explique que « la réponse impressionnante que nous avons eue confirme […] qu’Hyperloop One est à l’avant-garde d’un mouvement pour résoudre l’un des problèmes les plus pressants de la planète. »

>>> Lire : Hyperloop : Elon Musk teste son train hypersonique dans le désert

Image 2 : Hyperloop : la SNCF monte à bord du train du futurL’objectif de ce train est « d’éliminer les distances et les frontières. » Son concept est d’embarquer des passagers à bord d’une capsule propulsée sur des coussins d’air dans un tube à basse pression. Cette technologie permettrait à Hyperloop One de parcourir en moins de30 minutes les 600 km qui séparent Los Angeles de San Francisco, soit un voyage terrestre à plus de 1200 km/h.

Les premiers tests devraient se dérouler dès cette année. Rob Lloyd, PDG de la start-up, a ensuite déclaré lors d’une conférence de presse que la compétition était ouverte pour déterminer où le premier modèle opérationnel devrait être construit. Le résultat sera révélé l’année prochaine.