Accueil » Actualité » IBM a créé une IA capable de déceler Alzheimer dans un échantillon de sang

IBM a créé une IA capable de déceler Alzheimer dans un échantillon de sang

Image 1 : IBM a créé une IA capable de déceler Alzheimer dans un échantillon de sang

Personne n’a encore trouvé de remède à la maladie d’Alzheimer, une affection neurodégénérative qui s’exprime le plus souvent par une perte progressive de la mémoire. Le tissu du cerveau se désagrège, et avec lui, la mémoire et les souvenirs du patient.

Des chercheurs d’IBM ont mis à profit l’apprentissage automatique pour apprendre à une IA à quantifier la présence d’un marqueur biologique symptomatique de la maladie : la protéine bêta-amyloïde, que l’on retrouve dans le cerveau, mais aussi dans la circulation sanguine.

La présence de ce peptide dans le sang est une véritable aubaine pour les scientifiques. En effet, cette protéine annonciatrice d’Alzheimer commence à se multiplier dans le corps humain plusieurs années (voire des décennies) avant que la maladie ne se déclare vraiment. Si l’IA d’IBM confirme son efficacité, la détection de la maladie d’Alzheimer devrait intervenir beaucoup plus tôt dans la vie des patients, et leur coûter beaucoup moins cher, au prix d’une analyse sanguine.

À l’heure actuelle, les techniques de détection de la maladie sont encore très contraignantes, car intrusives, onéreuses et parfois douloureuses. Il s’agit en effet de ponctionner du liquide cérébro-spinal dans le cerveau ou dans la moelle spinale des malades et de l’analyser. De ce fait, elles ne servent le plus souvent qu’à confirmer un diagnostic tardif, bien trop tardif, la maladie étant déjà à un stade bien trop avancé. Selon IBM, cette nouvelle technique non invasive est efficace à 77 % et devrait aider à faire progresser la recherche dans ce domaine.