Accueil » Actualité » IBM présente Debater, une intelligence artificielle qui contre-argumente

IBM présente Debater, une intelligence artificielle qui contre-argumente

Image 1 : IBM présente Debater, une intelligence artificielle qui contre-argumente

IBM a présenté un programme appelé IBM Debater qui propose à un être humain de se confronter à une intelligence artificielle autour de cent sujets de conversation. Opposée à une experte en rhétorique dans un débat sur le bien-fondé du financement public de l’exploration spatiale, la machine a su proposer quelques arguments convaincants.

Ranit Aharonov, chef du projet pour IBM, a présenté le résultat de six ans de développement. IBM Debater est présenté comme une technologie qui aidera les humains et les machines à interagir naturellement. Selon les scientifiques d’IBM, Debater tient un discours cohérent quatre fois sur dix, à condition que le débat tourne autour d’un sujet qu’il connaît et que l’interaction respecte un format et un timing précis. Les échanges ne se faisant pas du tac au tac, on est encore loin d’une véritable interaction entre humains. Même si Debater a démontré sa capacité à relier plusieurs arguments dans des phrases qui font parfois sens, ni lui ni aucun des assistants vocaux actuellement en service ne serait en mesure de passer le test de Turing. Ils peuvent tous comprendre et exécuter des ordres plus ou moins simples, mais aucun d’entre eux ne peut encore tenir une véritable conversation avec un être humain.

Cela n’enlève rien à l’exploit de l’équipe de Mr Aharonov, car le Debater d’IBM est une expérience assez unique dans le domaine de l’intelligence artificielle. Comme le chef du projet l’admet lui-même, « on ne gagne pas d’argent avec des débats ». Si les applications d’un robot qui pourrait contre-argumenter sont pour l’instant limitées, c’est un pas de plus, en tout cas, vers une véritable intelligence artificielle.

>> À lire : Google améliore Traduction à coup de machine neuronale
>> Plus : IBM lance un superordinateur pour combattre les maladies graves