Accueil » Dossier » [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

[IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

Image 1 : [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

Qu’en retenir ?

Alors que l’IFA a ouvert ses portes ce vendredi au grand-public, les principales annonces ont déjà été faites par les constructeurs. Il est donc temps de tirer le bilan du salon de Berlin. Entre les produits les plus insolites, les tendances de fond, les produits qui nous ont déçus ou les marronniers, la rédaction de Tom’s Guide fait le point sur cette édition 2017.

Image 2 : [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

La démocratisation de l’Oled


Bien sûr, pour s’offrir l’un des modèles de TV Oled de 77 pouces en exposition sur les stands de Sony, Panasonic ou de LG il faut débourser environ 20 000 euros. De quoi refroidir les plus motivés. Juste en dessous en gamme la TV Oled 65 pouces, que Philips devrait commercialiser au mois de janvier prochain, devrait se situer entre 3500 et 4 000 euros. En 55 pouces il est déjà possible de trouver un modèle LG à 1300 euros (55EG910V). Les plus impatients (et aussi moins exigeants en termes de qualité) peuvent sauter sur les offres en provenance de fabricants comme TCL ou HiSense qui commercialise parfois des modèles un peu en dessous de 1000 euros. Un prix qui devrait devenir un standard d’ici 2 ans. 

Image 3 : [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

L’invasion : Google Assistant s’attaque aux enceintes

Il y a quelques mois, Google Assistant n’était même pas disponible en France. Depuis, non seulement l’assistant vocal s’est déployé sur les smartphones, mais Google Home est enfin sorti dans l’hexagone. Il n’aura cependant pas fallu attendre longtemps pour que d’autres constructeurs annoncent lancer leurs propres enceintes intelligentes.

>>> [IFA] GA10 : Panasonic dévoile son enceinte équipée de Google Assistant

C’est notamment le cas de Panasonic qui a dévoilé ce jeudi la GA10, une enceinte connectée en Wi-Fi qui embarque l’assistant de Google pour lancer de la musique à la voix via Spotify, Deezer, Play Music ou TuneIn Radio. Afin de distinguer son enceinte de Google Home, Panasonic a mis l’accent sur la qualité audio grâce à deux tweeters et un woofer à double bobine vocale. L’enceinte arrivera dans le commerce en février prochain, au tarif de 299 euros.

D’ici là, c’est un autre constructeur japonais, Sony, qui lancera sa propre enceinte intelligente, la LF-S50G. Celle-ci sera disponible en France en novembre au tarif plus abordable de 230 euros. Elle met, elle aussi, l’accent sur la qualité sonore, notamment grâce à un woofer, un hautparleur pour les voix et les aigus et un diffuseur omnidirectionnel. Durant l’IFA d’autres constructeurs plus méconnus ont présenté leurs enceintes Google Assistant, comme la TicHome Mini ou la Anker Zolo Mojo.

Image 4 : [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

La tendance TV : HDR10 et HDR10+

Les constructeurs de téléviseurs semblent adopter massivement le HDR10, un type de HDR (High Dynamic Range) au même titre que le Hybrid-Log Gamma (HLG), le Technicolor HDR et le Dolby Vision.

Tous les types de HDR offrent une palette de couleurs et des nuances plus étendues que du SDR, le format qui demeurait jusqu’alors. Néanmoins, le Dolby Vision traite spécifiquement chaque scène alors que le HDR10 adapte une courbe de gamma à l’ensemble du film. Afin de concurrencer efficacement la norme de Dolby, on a vu apparaître le HDR10+ qui reprend une partie des mécaniques du Dolby Vision et s’approche donc de son résultat.

Samsung, Panasonic et la Fox se sont rassemblés pour former l’Alliance HDR10+ et contrer le  Dolby Vision sur lequel Dolby réclame des royalties. L’Alliance HDR10+ fournit, quant à elle, gracieusement sa technologie.

Dans cet affrontement digne de la VHS vs. Betamax ou du Blu-ray vs. HD-DVD, de nombreux constructeurs se sont positionnés en faveur de l’Alliance HDR10+, comme on a pu le voir à l’IFA 2017. Philips, TCL, Hisense ou encore Grundig y ont présenté des téléviseurs compatibles HDR10. Ils seront par la suite mis à jour en HDR10+.

À noter enfin qu’une rumeur circulait dans les couloirs du salon, avançant que le HDR10+ serait  intégré prochainement dans la norme Ultra HD Blu-ray, offrant ainsi la possibilité aux majors de l’utiliser sur ce support, à l’instar du Dolby Vision. De quoi mettre sur pied d’égalité les deux rivaux.

Image 5 : [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

Le jeu pour geeks fortunés : Star Wars Jedi Challenges

Partenaire de Disney et Lucasfilm, Lenovo a dévoilé un kit de réalité augmentée baptisé Star Wars Jedi Challenges. Il s’agit d’un kit comprenant un casque de réalité augmentée, le Lenovo Mirage, une manette en forme de sabre laser, et une balise, qui permet de vous localiser dans l’espace.

L’expérience permet cependant de profiter de trois mini-jeux dans l’univers de Star Wars. Le premier permet ainsi de se battre au sabre laser contre les méchants de l’univers de Lucasfilm, le second permet d’organiser des batailles en réalité augmentée sur une table ou une surface plane, tandis que le dernier permet de jouer au Holochess, le jeu de société holographique auquel jouent les personnages à bord du Faucon Millenium.

On regrette cependant une expérience qui peut être difficilement jouable en extérieur, à cause de la forte luminosité, et qui se monnaie au prix fort. Le kit sera en effet disponible en novembre au prix de 300 euros.

Image 6 : [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

La tendance audio : les écouteurs complètement sans fil

Si les écouteurs complètement sans fil pouvaient se compter sur le doigt de la main il y a encore un mois, trois constructeurs majeurs ont annoncé durant l’IFA de nouveaux modèles : Samsung, BeoPlay et Sony.

>>> Comparatif : quels sont les meilleurs écouteurs intra-auriculaires ?

Samsung a ainsi dévoilé la nouvelle version de ses écouteurs IconX. Comme les modèles de l’an dernier, ces IconX 2 permettent de se connecter à un smartphone à l’aide du Bluetooth, sans même être connectés entre eux pas un câble. Principal ajout de cette « édition 2018 », une autonomie qui passe de 2h à près de 7h. Comme la version 2016, les nouveaux modèles intégreront également un coach sportif. Le prix et la date de lancement des nouveaux IconX seront annoncés cet automne.

Un deuxième constructeur s’est également lancé sur ce domaine, après Apple, Samsung, Bragi ou Jabra. Il s’agit de B&O Play, la filiale de Bang & Olufsen. Les BeoPlay E8 permettent une autonomie de 4h ainsi qu’un mode transparence, pour écouter les bruits alentour. Ils seront disponibles en octobre au tarif de 299 euros.

Enfin, Sony a également lancé ses propres écouteurs sans fil, les WF-1000. Disponibles pour 219 euros, ils bénéficient également d’une annulation de bruit active, avec trois heures d’autonomie en continu.

Image 7 : [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

Le tueur du Note 8 : le LG V30

Après un G6 bien mal accueilli en février dernier à cause de son processeur dépassé (Snapdragon 820), LG redresse la barre en sortant le V30, un  smartphone de 6 pouces exploitant un Snapdragon 835, processeur embarqué dans les Galaxy S8 et Note 8, entre autres.

Renommé pour ses téléviseurs Oled, LG n’avait pas encore de mobiles embarquant cette technologie. C’est désormais le cas avec la dalle quadHD de 6 pouces du V30. Autre innovation, un double capteur arrière ouvrant à f/1.6, permettant de capter plus de lumière. Enfin, la partie sonore a été laissée à B&O Play qui fournit également une paire de leurs écouteurs intras avec le V30.

Disponible en France en bleu ou argent, il y sera lancé en octobre à 899 €.

>>> [IFA 2017] V30 : la botte de LG pour contrer le Note 8 et l’iPhone 8

Image 8 : [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

Smartphones : la démocratisation des écrans bord à bord

Alors que les écrans borderless étaient communément réservés aux smartphones haut de gamme, la tendance est en train de glisser vers le milieu et même l’entrée de gamme, inondant peu à peu le marché.

À l’IFA 2017, on a ainsi pu découvrir la gamme View de Wiko, laquelle s’étale sur trois modèles allant de 179 à 269 €. Archos aussi possède un smartphone bord à bord à petit prix : le Sense 55s, vendu 150 €, le borderless le moins cher du marché. Enfin, les marques typées plus haut de gamme se placent aussi sur le milieu et l’entrée de gamme. C’est le cas de LG avec le Q6, un smartphone avec écran bord à bord vendu 350 €. On attend encore Sony sur ce créneau, ainsi qu’Apple.

Image 9 : [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

Le come-back inutile : le Moto X4

Il était attendu par les fans de la marque depuis plus d’un an et pourtant, on ne peut pas dire que le Moto X4 suscite notre enthousiasme. Il faut dire qu’à son lancement en 2013 par Motorola, alors filiale de Google, le Moto X était ce qui se faisait de mieux sous Android. Il s’agissait d’un smartphone avec des caractéristiques haut de gamme, une interface épurée et, surtout, un haut degré de personnalisation. Des caractéristiques que Lenovo semble avoir oubliées avec le Moto X4.

>>> [IFA 2017] Smartphone : Lenovo dévoile enfin le nouveau Moto X4

Le smartphone s’est en effet déjà fait doubler par la gamme Z en termes de performances. Si le Moto Z2 Force intègre le Snapragon 835, le Moto X4 se contente d’un Snapdragon 620. Il en va de même pour la personnalisation, complètement absente au moment de l’achat, puisque même les modules Motomods restent réservés à la gamme Z.

Le Moto X4 ne semble avoir de Moto X que le nom et c’est bien dommage. Reste que le smartphone propose a priori des caractéristiques correctes, dont un double capteur photo, pour moins de 400 euros. De quoi éventuellement faire face à la concurrence de Honor ou OnePlus. Peut-être…

Image 10 : [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

La plus kitsch des TV : Changhong Q5RZH

Le constructeur chinois Changhong présentait à l’iFA un nouveau modèle de téléviseur, le Q5RZH. Décliné en 55 et 65 pouces (55Q5RZH et 65Q5RZH), il paraît tout à fait normal sur le papier avec une dalle LCD Ultra HD compatible HDR et embarquant Android TV.

En revanche, c’est l’étonnement une fois que l’on sort de la fiche technique. Conçu en partenariat avec Swarovski, il est truffé de cristaux et s’installe sur deux pieds en forme de cygnes. On y retrouve des cristaux, lesquels forment également des arabesques à l’arrière du téléviseur. Une découverte d’un goût certain qui  fera peu recette en Europe.

Image 11 : [IFA 2017] On fait le bilan du salon high tech de Berlin

Le jouet Star Wars du salon : les drones Propel

La sortie de Star Wars VIII approche et les produits dérivés ou associés ont été nombreux à l’IFA 2017. Outre la TV Toshiba en édition Star Wars, ou les nouveaux droïdes Sphero (BB-9E et R2-D2) on a pu découvrir la technologie de combat des drones Propel.

Lancés en 2015, les trois quadricoptères (X-Wing, de TIE Fighter et Speedbike) peuvent désormais interagir dans des combats spatiaux grâce à un système de capteurs infrarouges. L’ensemble des informations est partagé par LiFi (une connexion utilisant la lumière) entre les applications et les drones des joueurs. Le système peut gérer jusqu’à 12 drones en même temps, de quoi reproduire des combats dantesques.

Reste le prix de chaque modèle : 199 € pour une autonomie de moins de 8 minutes.

>>> Star Wars VIII : Poe Dameron succède à Leia à la tête de la Résistance