Accueil » Actualité » Il n’y a pas que l’amour qui dégrafe des soutiens-gorge connectés

Il n’y a pas que l’amour qui dégrafe des soutiens-gorge connectés

Image 1 : Il n’y a pas que l’amour qui dégrafe des soutiens-gorge connectésUne chose est sur au sujet des objets connectés : nous n’avons pas tout vu ! Preuve en est avec le True Love Tester, un soutien-gorge connecté pour les femmes, qui ne s’ouvre qu’en présence du … grand amour, rien que cela. Il ne s’agit que d’un prototype pour l’instant, mais la marque japonaise Ravijour derrière le concept semble en tout cas très sérieuse quant à son fonctionnement. 

Sur le soutien-gorge sont fixés plusieurs capteurs connectés en permanence à un téléphone via Bluetooth, qui vont analyser le rythme cardiaque et vérifier la présence d’une substance en particulier : la catécholamine. C’est en sa seule présence que, selon les scientifiques que l’on peut entendre dans la vidéo de présentation, le corps signale la présence du coup de foudre.

Attention à l’ouverture inopinée

Ravijour – TRUE LOVE TESTER

Ceci étant dit, la catécholamine est une famille de neurotransmetteur dont l’adrénaline fait partie, qui est produit dans les situations de stress ou d’émotion intense. Le coup de foudre n’en est qu’une parmi d’autres. On peut alors imaginer beaucoup de situations durant lesquelles la quantité de catécholamine s’intensifierait dans le sang, augmentant par le fait la pression artérielle et le rythme cardiaque, ouvrant au passage le soutien-gorge. 

Il ne s’agit de toute façon que d’un concept, amusant il est vrai, qui n’est pas prévu pour voir le jour dans les boutiques. Pour que la gamme de sous-vêtements connectés soit tout à fait complète, les chercheurs devraient toutefois également se pencher sur un caleçon pour homme, qui ne tomberait qu’en présence du grand amour véritable. Par contre, nous leur laissons le choix des conditions d’ouverture.