Accueil » Actualité » Il prend 30 jours de prison pour avoir assommé une femme avec son drone

Il prend 30 jours de prison pour avoir assommé une femme avec son drone

Image 1 : Il prend 30 jours de prison pour avoir assommé une femme avec son drone

30 jours de prison et 500 dollars d’amende, c’est la condamnation prononcée par une cour de Seattle contre un photographe américain dont le drone s’est écrasé en 2015, causant la perte de connaissance d’une personne. Le photographe en question, Paul Skinner, a été reconnu coupable de mise en danger de la vie d’autrui alors que son drone survolait une parade, avant qu’il en perde le contrôle et que l’appareil blesse une femme dans la foule.

Il s’agit de la première condamnation à de la prison répertoriée pour un accident de drone, quand les précédentes affaires s’étaient généralement soldées par des amendes et des rappels à la loi. Cette fois, si l’accident de drone a bien été reconnu comme accidentel et non intentionnel, c’est la façon de piloter du photographe qui aura été jugée comme étant « de manière à poser un risque de blessures pour d’autres personnes ». 

Si cette affaire est une première, elle souligne notamment l’absence de législation précise, du moins au niveau américain, concernant certaines utilisations de drones qui sortiraient des cadres classiques. En outre, il existe plusieurs photographes et cinéastes, amateurs comme professionnels, qui utilisent de plus en plus les drones pour profiter des plans aériens plutôt uniques qu’ils permettent de capter.

Lire :
 
40 incroyables photos prises par des drones