Accueil » Actualité » Ils ont hacké un Furby… et les résultats sont éloquents

Ils ont hacké un Furby… et les résultats sont éloquents

Les jouets connectés sont-ils sans danger ? Pour répondre à cette question, un test a été effectué sur Furby, la peluche intelligente d’Hasbro. Et les défauts de sécurité mis en évidence sont pour le moins inquiétants…

Image 1 : Ils ont hacké un Furby... et les résultats sont éloquents

La peluche intelligente fabriquée par la société américaine Hasbro, Furby, a le vent en poupe. Pour cause, les enfants peuvent interagir avec la petite boule de poils en la touchant, en bougeant ou en émettant des sons. Lorsqu’elle est connectée à son application dédiée, elle permet également de jouer à des jeux interactifs sur smartphone.

Seulement voilà, comme tout appareil disposant d’une connectivité internet, Furby peut être utilisé pour infiltrer le réseau domestique. Pire, si on le raccorde à une caméra ou un microphone, il est même possible d’espionner tout ce qui se passe à la maison, en enregistrant les images et les sons. Et c’est justement pour vérifier si le jouet est équipé pour éviter cela que l’entreprise Context Labs, en partenariat avec le Groupe de consommateurs britannique Which? a décidé de décortiquer la connectique de la peluche. Et les résultats sont sans appel…

« Sécurité désastreuse »

Furby étant un jouet destiné aux enfants, les parents sont en droit d’espérer que le gadget est livré avec tous les dispositifs nécessaires pour empêcher une mauvaise utilisation, comme l’espionnage ou la violation de la vie privée. Mais loin s’en faut. « La sécurité est totalement désastreuse » regrette Context Labs.

En effet, il a suffi de passer par le canal Bluetooth LE (que le smartphone utilise pour communiquer avec le jouet) en désactivant l’encryptage, pour effectuer une mise à jour du firmware en direct et ainsi prendre le contrôle de Furby. Un véritable jeu d’enfant puisqu’aucune authentification n’est exigée pour accepter la mise à jour.

Le plus déroutant étant la réponse du fabricant qui n’envisage aucunement de corriger le problème. «Nous ne pensons pas que ce soit un gros problème alors nous n’allons rien faire à ce sujet #wontfit.»

>>> Lire aussi Les Tamagotchi reviennent en 2018 sur smartphone

Vous l’aurez donc compris, l’achat de jouets connectés pour les tout petits mérite réflexion, car comme Furby, une peluche aussi adorable soit-elle, ne garantit pas toujours la sécurité de vos enfants.