Accueil » Actualité » Voilà ce que les GAFA savent de nous (et c’est flippant)

Voilà ce que les GAFA savent de nous (et c’est flippant)

Image 1 : Voilà ce que les GAFA savent de nous (et c'est flippant)

Le site VpnMentor a récemment lancé Who’s watching you, un outil interactif qui analyse la politique de confidentialité de 21 plateformes populaires. Les acteurs du secteur possèdent beaucoup d’informations relatives à leurs utilisateurs.

18 services sur 21 suivent la localisation à tout moment. Facebook et Instagram vont plus loin. Ils identifient aussi l’adresse, les endroits les plus fréquentés, les entreprises et les personnes se trouvant à proximité. Des services comme Tinder continuent la surveillance, même lorsqu’il n’est pas activé. Les données sont exploitées à des fins imprévues. Selon un récent article du New York Times, les polices utilisent les détails pour trouver des témoins ou des suspects près des lieux du crime.

Les messages ne sont pas privés

Facebook, LinkedIn et Instagram analysent les informations échangées afin de mieux connaître leurs membres. Souhaitant jouer la carte de la transparence, Twitter et Spotify soulignent qu’ils peuvent accéder aux messages envoyés sur leur plateforme.

Les acteurs récoltent trop de données

Facebook et Instagram s’intéressent à plusieurs données : le niveau de batterie, la puissance du signal, les spot WiFi, le nom des fichiers et plus encore. De leur côté, Google et Amazon conservent les enregistrements vocaux des recherches et des commandes transmises à Alexa. Enfin, Apple Music traque les appels et les mails, même si le personnel ne peut pas exploiter ces données.

Google et Facebook s’appuient sur leurs partenaires

Google garde une trace des activités des internautes lorsqu’ils utilisent des fonctionnalités comme les publicités. Grâce à ses millions de partenaires, Facebook est assis sur une véritable mine d’or d’informations.

VpnMentor souligne que l’option « Ne pas suivre » reste largement inefficace. Il est essentiel que chaque utilisateur essaie de comprendre quelles entreprises détiennent des informations sur eux.

>>> Facebook, des sous-traitants lisent vos publications privées