Accueil » Tuto » Instagram : maîtriser les filtres comme un pro

Instagram : maîtriser les filtres comme un pro

1 : Une esthétique particulière 2 : Petit lexique des termes indispensables 3 : Des effets à accorder avec le résultat recherché 4 : Quelques types de filtres à privilégier ou à éviter pour donner de l’impact à vos images 5 : Contraste et flou : deux possibilités supplémentaires de réglages pour chaque filtre

Description des différents filtres d’Instagram

Afin de parvenir à une description la plus claire possible des différents filtres qui sont eux-mêmes paramétrables (cf 1/Une esthétique particulière) nous avons choisi de les utiliser à partir d’une même image dans des conditions similaires : avec un cadre quand c’est possible, sans aucune intervention sur le contraste ou la netteté


Image 1 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proImage originale                                                                          Image originale

Amaro : aucun cadre proposé, la saturation, le contraste et le vignettage sont renforcés par rapport au mode normal, on note une dominante magenta et bleue.

Image 2 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proAmaro                                                                          Amaro

Mayfair : effet globalement assez léger caractérisé par un cadre noir aux bords arrondis, une exposition et un contraste légèrement poussés au centre de l’image et on revient proche de la valeur d’origine sur les bords grâce à un vignettage peu important ; la teinte générale tire vers le jaune et on note une légère désaturation.

Image 3 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proMayfair                                                                          Mayfair

Rise : aucun cadre n’est proposé, le filtre est globalement plus clair et plus chaud (la balance des couleurs tire vers le rouge) et la combinaison avec une désaturation marquée donne un effet délavé. L’image est visiblement éclaircie au centre de l’image et se rapproche de l’original grâce à un effet de vignettage présent sans être trop spectaculaire.

Image 4 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proRise                                                                          Rise

Hudson : propose un cadre noir qui arrondit les bords de l’image, le rendu est globalement plus froid car la balance des couleurs tire plus vers le magenta et le cyan. Le vignettage est prononcé, et la densité globale est proche du traitement « normal ».

Image 5 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proHudson                                                                          Hudson

Valencia : aucun cadre n’est proposé, la tonalité colorimétrique est chaude, elle tire vers les jaunes et les rouges, la désaturation est présente, le vignettage est absent. La densité globale est plus claire, et l’ensemble produit un effet romantique un peu délavé.

Image 6 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proValencia                                                                          Valencia

X-pro : l’effet général est très prononcé, le cadre noir proposé n’est pas rectiligne (légèrement déformé en coussinet comme sous l’effet d’un grand angle) et les coins de l’image sont arrondis. L’ensemble est plus dense et plus contrasté, le vignettage présent et assez peu focalisé, la balance des couleurs est assez froide et tire vers le cyan et le magenta avec une désaturation marquée. 

Image 7 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proX-pro                                                                          X-pro

Sierra : effet plutôt léger, le cadre proposé est crème et rectangulaire y compris dans les angles, le vignettage est peu focalisé, l’ensemble est plus clair que l’original, et les bords sont légèrement plus sombres sous l’effet d’un vignettage contenu. L’ensemble est légèrement plus jaune et magenta et désaturé.

Image 8 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proSierra                                                                          Sierra

Willow : filtre noir et blanc assez doux caractérisé par un vignettage et un contraste légers et une densité globale assez claire, aucun cadre n’est proposé.

Image 9 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proWillow                                                                          Willow

Lo-fi : le cadre est blanc avec un liséré irrégulier type tirage argentique sans équerre, le vignettage est présent, le contraste marqué, la densité globale plutôt sombre, la saturation est atténuée. L’effet global est assez marqué et plutôt froid.

Image 10 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proLo-fi                                                                          Lo-fi

Earlybird : le cadre proposé est crème et provoque un arrondissement des bords de l’image. Le vignettage peu focalisé est très présent sur les bords de l’image, la densité globale est claire, le contraste plutôt léger, la teinte globale est jaunie grâce à une désaturation des couleurs bleu et cyan.

Image 11 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proEarlybird                                                                          Earlybird

Sutro : propose un cadre noir avec un arrondissement léger des bords de l’image, un vignettage marqué, une saturation globale peu importante et une balance globale des couleurs qui vire sur le magenta et le bleu.

Image 12 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proSutro                                                                          Sutro

Toaster : ajoute un cadre blanc qui arrondit légèrement les bords de l’image. Le vignettage est marqué y compris du point de vue colorimétrique : au centre de l’image la dominante est chaude (jaune et un peu rouge) alors que sur les couleurs dominantes sont le magenta et un peu le bleu, densité globale claire.

Image 13 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proToaster                                                                          Toaster

Brannan : propose un cadre noir qui arrondi légèrement les bords de l’image, le vignettage est absent, la saturation des couleurs peu marquée et la teinte générale tire vers le cyan et le jaune. La densité globale est plus sombre que sur l’original.

Image 14 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proBrannan                                                                          Brannan

Inkwell : propose un cadre blanc qui arrondit légèrement les bords, et un effet noir et blanc plus contrasté que le filtre Willow. La densité est un peu plus claire qu’en mode normal et le vignettage est absent.

Image 15 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proInkwell                                                                          Inkwell

Walden : propose un cadre noir qui arrondit légèrement les bords de l’image, pas de vignettage,  et une colorimétrie bleuâtre au centre et dans la majorité de l’image et plus jaune dans les coins. Le contraste est assez doux et la densité est légèrement plus claire que l’image originale. L’ensemble confère à l’image une tonalité assez hivernale.

Image 16 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proWalden                                                                          Walden

Hefe : le cadre proposé est identique au filtre précédent, l’image originale est densifiée et voit son contraste renforcé. On note une absence de vignettage et une colorimétrie générale chaude qui tire vers le brun.

Image 17 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proHefe                                                                          Hefe

Nashville : le cadre proposé est noir, il arrondit légèrement les bords et simule un film argentique avec des numérotations d’images et le sigle « RVP 100 » qui fait référence à la pellicule diapositive Fuji Velvia 100 bien connue des amateurs de paysage en argentique. Le filtre est légèrement plus contrasté que l’image originale et une colorimétrie marquée par une dominante cyan.

Image 18 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proNashville                                                                          Nashville

1977 : ce filtre propose un effet très marqué. Le cadre proposé est blanc aux bords légèrement arrondis. Les ombres sont bouchées (on y note une absence de détail), du point de vue colorimétrique on note une forte dominante magenta qui simule une image ancienne (dans le passé les films avaient souvent des dominantes rouges importantes) dont les couleurs seraient passées avec le temps.

Image 19 : Instagram : maîtriser les filtres comme un pro1977                                                                          1977

Kelvin : le cadre apposé par ce filtre est caractérisé par des bords blancs mal définis comme sur les polaroids. L’effet très marqué se définit par une densité plus claire que sur l’image originale, une forte dominante jaune/orangée qui simule les polaroïds d’antan dont le développement aurait raté (comme ça arrivait parfois lorsqu’on ne respectait scrupuleusement les temps indiqués par le fabricant pour décoller le papier collé contre la surface sensible contenant la chimie).

Image 20 : Instagram : maîtriser les filtres comme un proKelvin                                                                          Kelvin

Sommaire :

  1. Une esthétique particulière
  2. Petit lexique des termes indispensables
  3. Des effets à accorder avec le résultat recherché
  4. Quelques types de filtres à privilégier ou à éviter pour donner de l’impact à vos images
  5. Contraste et flou : deux possibilités supplémentaires de réglages pour chaque filtre
  6. Description des différents filtres d’Instagram