Accueil » Actualité » Instagram fait à son tour la chasse aux fake news

Instagram fait à son tour la chasse aux fake news

Après YouTube et Facebook, c’est au tour d’Instagram de déclarer la guerre aux fake news.

Image 1 : Instagram fait à son tour la chasse aux fake news

L’application Instagram serait-elle aussi devenue un outil de propagation de fausses informations, théories du complot et autres propagandes politiques extrêmistes ? Avec plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde, Instagram n’est désormais plus seulement un lieu de partage de photos de plages et de plats cuisinés. Le réseau social a été notamment pris d’assaut par l’IRA, une usine à trolls russes, les campagnes anti-vaccins, les groupes d’extrême-droite, et bien d’autres.

Facebook a donc décidé de resserrer la vis et de faire suivre à Instagram un processus de vérification similaire à celui utilisé pour son réseau social. Des échantillons de contenus partagés seront donc contrôlés par une intelligence artificielle mais aussi par des êtres humains, qui effectueront du fact-checking et détecteront les publications inappropriées. Selon l’agence AdColony, 15% des utilisateurs auraient seraient déjà tombés sur du contenu inapproprié sur Instagram. On est loin des 60% de Facebook mais quand on connait les déboires auxquels le groupe a dû faire face ces derniers mois, la prudence est de mise.

Le réseau social avait déjà commencé à inclure Instagram dans sa chasse aux sorcières en bannissant récemment de la plateforme plusieurs personnalités politiques et médiatiques jugées dangereuses. La semaine dernière, Alex Jones, directeur du site d’informations d’extrême-droite InfoWars, a été évincé définitivement d’Instagram. Il s’était réfugié sur la plateforme après que la firme de Zuckerberg ait fermé son compte Facebook. Il avait réussi à amasser plus de 100 000 abonnés en quelques mois.


>>> Lire aussi : YouTube a bien du mal à contrôler son contenu