Accueil » Actualité » Instagram veut réduire la visibilité des contenus potentiellement dangereux

Instagram veut réduire la visibilité des contenus potentiellement dangereux

Instagram a détaillé les mesures prises pour lutter contre les contenus potentiellement dangereux partagés dans les publications et les stories. Le réseau social a pour objectif de réduire la visibilité de ces contenus pour les utilisateurs.

Après avoir annoncé l’arrivée des abonnements payants, Instagram veut rendre les contenus potentiellement dangereux moins visibles sur sa plateforme. Ces contenus sont à la limite d’enfreindre les règles de l’application ou n’ont pas encore été vérifiés par les modérateurs. Il peut s’agir de publications qui contiennent « de l’intimidation, des discours haineux ou qui peuvent inciter à la violence ».

Instagram
Instagram – Crédit : Solen Feyissa / Unsplash

Dans un nouveau communiqué sur son blog, Instagram a annoncé que « si nos systèmes détectent qu’un message peut contenir de l’intimidation, un discours haineux ou peut inciter à la violence, nous l’afficherons plus bas dans le feed et les stories des abonnés de cette personne ». L’objectif est ainsi de réduire la visibilité des publications qui peuvent être potentiellement nuisibles. Celles-ci seront évidemment supprimées si elles enfreignent les directives de la communauté.

Instagram analyse vos signalements pour rendre les posts et les stories similaires moins visibles

Instagram va également prendre en compte les signalements que vous avez déjà effectués sur la plateforme. Ainsi, si l’algorithme d’Instagram détecte que vous êtes susceptible de signaler une publication, celle-ci apparaîtra plus bas dans votre feed.

De plus, les nouvelles mesures prises par Instagram contre les contenus nuisibles ne s’appliquent pas aux comptes, mais seulement aux publications individuelles. Cela signifie que les comptes qui ont posté ces publications ou ces stories ne perdront pas en visibilité. D’ailleurs, Instagram teste des stories plus longues de 60 secondes au lieu des 15 secondes habituelles.

Enfin, Instagram est souvent pointé du doigt pour les publications nocives partagées sur la plateforme. En plus de faciliter l’accès à la drogue aux adolescents en recommandant des comptes de dealers aux plus jeunes, Instagram est nocif pour l’image corporelle des jeunes filles. Des études en interne ont été menées par Meta, anciennement connu sous le nom Facebook, pour justement évaluer l’impact d’Instagram sur les jeunes utilisateurs. D’ailleurs, Meta a été élue pire entreprise de 2021 en raison de ses problèmes éthiques.

Source : Engadget