Accueil » Actualité » Intel critique les MacBook M1 d’Apple dans sa campagne publicitaire « Vous n’êtes pas sur un Mac »

Intel critique les MacBook M1 d’Apple dans sa campagne publicitaire « Vous n’êtes pas sur un Mac »

Depuis 2005, Apple a noué un fort partenariat avec Intel pour équiper ses ordinateurs avec les processeurs du fabricant de semi-conducteurs. Cependant, Apple a récemment dévoilé sa propre puce, l’Apple M1, qui semble bien plus intéressante que les puces du géant américain.

Intel a décidé de contrattaquer en se moquant maintenant d’Apple dans une nouvelle campagne publicitaire qui met en avant les choses que les utilisateurs ne peuvent pas faire sur un Mac M1.

Intel s'en prend aux MacBook M1 - Intel / Twitter
Intel s’en prend aux MacBook M1 – Crédit : Intel / Twitter

La puce M1 a été saluée pour ses performances et son efficacité, comme vous pourrez le découvrir dans notre test du MacBook Pro M1. Intel ne semble pas apprécier ce succès, c’est pourquoi au travers d’annonces diffusées sur Twitter, Intel a mis en évidence les lacunes de la gamme M1 Mac d’Apple.

Une publicité de cette semaine souligne les capacités de jeu des puces Intel. Intel mentionne par exemple Rocket League, un jeu qui n’est pas disponible sur la plateforme d’Apple à cause de l’architecture de son processeur. Une autre publicité soulignait quant à elle l’absence d’écran tactile sur les Mac d’Apple, ce qui est moins pratique pour travailler sur Photoshop.

Apple s’efforce de rendre compatibles les applications tierces avec les Mac M1

Les développeurs d’applications tierces travaillent main dans la main avec le géant américain depuis un moment maintenant pour rendre compatibles leurs applications avec ces nouveaux ordinateurs. En effet, on sait que les applications Microsoft Office fonctionnent désormais nativement sur les MacBook M1, et il en est de même pour Zoom, l’application de visioconférences.

Au début de la semaine, Intel avait aussi dévoilé une série de benchmarks soigneusement élaborés et pas très objectifs, qui étaient destinés à prouver que les processeurs de 11e génération d’Intel sont meilleurs que les puces M1, mais il semble que tous les tests aient été conçus pour favoriser ses propres puces.

Malgré la sortie de ses MacBook avec un processeur M1, Intel et Apple n’ont pas encore mis fin à leur partenariat. En effet, Intel fournit toujours Apple avec ses puces pour d’autres modèles, comme le MacBook Pro 16 pouces. Cependant, ce partenariat pourrait bientôt prendre fin, à mesure qu’Apple lancera davantage de modèles avec son processeur M1 ou ses futures déclinaisons.

Source : appleinsider