Accueil » Actualité » Intel : ses puces Alder Lake concurrenceront les processeurs M1 d’Apple

Intel : ses puces Alder Lake concurrenceront les processeurs M1 d’Apple

Intel a fait une démonstration lundi au CES 2021 de sa puce phare pour ordinateur portable de nouvelle génération, nommée Alder Lake. Cette gamme de processeurs aura pour objectif de rivaliser avec les processeurs ARM M1 d’Apple.

L’architecture Alder Lake utilisera une approche similaire à la technologie d’ARM, en utilisant des cœurs haute performance et haute efficacité dans un seul boîtier pour maximiser à la fois la puissance et l’efficacité.

Intel Alder Lake - Intel
Intel Alder Lake – Crédit : Intel

L’été dernier, nous apprenions qu’Apple allait abandonner les processeurs Intel dans ses Macs et va utiliser ses propres SoC ARM. Quelques mois plus tard, l’entreprise américaine a dévoilé ses puces M1 avec ses nouveaux MacBook Air plus rapides et ses MacBook Pro 13 moins chers et plus performants. Cette puce est si puissante qu’elle permet à un MacBook M1 sous Windows 10 ARM d’être plus rapide que la Surface Pro X de Microsoft, qui utilise une puce de Qualcomm modifiée.

Alder Lake, la réponse d’Intel à Apple

Les puces sont toujours basées sur l’ancienne architecture x86, mais Intel affirme que l’entreprise a réalisé une « percée significative » avec Alder Lake. En effet, les puces Alder Lake seront construites sur le nouveau procédé SuperFin 10 nm amélioré d’Intel. Elles combineront des cœurs haute performance « Golden Lake » et des cœurs à haut rendement « Gracemont » dans un seul produit, un peu comme ce que font déjà les puces M1 d’Apple.

Cependant, il ne s’agit pas de puces ARM, mais de puces hybrides. Les processeurs qui se rapprochent le plus des puces d’Apple sont certainement les Snapdragon 8cx Gen 2 5G que Qualcomm a annoncés récemment. Le 8cx Gen 2 5G a été présenté pour la première fois dans un ordinateur Acer Spin 7, qui est le premier PC portable 5G d’Acer.

Les puces Alder Lake sont les processeurs d’Intel qui se rapprochent le plus des puces M1 d’Apple. Cependant, vu l’avance qu’a pris Apple avec ses processeurs, on doute qu’Intel arrive à rivaliser avec son architecture Alder Lake. Les premiers ordinateurs portables et PC équipés de ces puces devraient être lancés à l’automne, plus tard cette année. On espère que les PC portables seront aussi autonomes que les récents MacBook Pro d’Apple, qui peuvent dans certains cas dépasser les 20 heures d’autonomie.

Source : AppleInsider