Accueil » Actualité » En Inde, jouer à PUBG vaut une arrestation

En Inde, jouer à PUBG vaut une arrestation

Image 1 : En Inde, jouer à PUBG vaut une arrestation

En Inde, l’État du Gujarat a interdit PUBG mobile depuis le 6 mars. Même si la mesure semble drôle, les autorités l’appliquent à la lettre. Selon les informations relayées par la BBC, ils ont arrêté une dizaine d’étudiants dans la ville d’Ahmedabad. 16 autres personnes ont connu le même sort à Rajkot.

PUBG serait trop addictif

L’inspecteur de police Rohit Raval a expliqué les arrestations. Le motif est simple, les jeunes ont été pris « en flagrant délit ». Les policiers les ont trouvés en train de jouer à PUBG et ils ne se sont pas contentés de lancer un avertissement. Les autorités justifient cette mesure par le fait que le titre favorise l’addiction des joueurs, surtout les étudiants. Un ministre l’a même qualifié de « démon dans chaque foyer ».

PUBG Corporation a exprimé son incompréhension. Les responsables de la compagnie ont exprimé leur soutien aux joueurs. Ils essaieront de mieux comprendre le fondement juridique de cette mesure. Ils espèrent aussi engager un dialogue constructif avec les autorités de manière à ce qu’ils retirent cette interdiction. Par ailleurs, ils lanceront un « gameplay plus sain » en Inde. En attendant, les joueurs de Fortnite peuvent assouvir leur passion.

>>> Le champion de Fortnite a été payé 1 million de dollars pour streamer Apex Legends