Accueil » Dossier » Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Image 1 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Testez-le maintenant !

Microsoft n’a donné aucune date quant à la sortie d’Internet Explorer 9 (IE9), mais vous pouvez en essayer la première version en la téléchargeant gratuitement .

Il ne s’agit pas là de l’interface complète du navigateur, même si le directeur général d’IE, Dean Hachamovitch, a promis un  « grand bouleversement dans l’Interface et l’expérience de l’utilisateur » pour la sortie finale. « Nous avons intentionnellement retiré de la preview certaines choses que l’on avait planifiées », a déclaré Hachamovitch. L’idée est que l’équipe qui se charge d’IE mette à jour le navigateur toutes les huit semaines. IE9 ne dispose ni de touche retour, de barre d’adresse, d’options « favoris », ni d’Anti-Malware. Cependant, vous pouvez utiliser la page de menu pour accéder à n’importe quel site et ainsi tester IE9. Il est également possible de l’utiliser côte à côte avec IE8.

Pourtant, cette première version n’est pas dépourvue de nouveautés. Elle donne déjà un aperçu du nouveau moteur Javascript, du support du HTML 5 et de la rapidité du hardware.

Image 2 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Rapide sur la plupart des PC

L’une des annonces majeures de Microsoft concerne « l’accélération du hardware ». Pour la constater, il suffit de lancer IE9 sur une machine de faible puissance.

Cette image est issue de notre premier test sur un netbook Centrino 2 équipé de Windows 7 et d’un GMA qui n’offre sans doute pas le meilleur traitement graphique possible. Lorsque la souris se déplace sur l’écran, 256 icônes s’animent et suivent la flèche au rythme de 30 images par seconde. Cela signifie que même les PC de base bénéficient de la rapidité annoncée de l’exécution du hardware. Sur les autres navigateurs tels que Chrome et Firefox, le nombre d’images par seconde est inférieur.

IE9 est rapide car il utilise DirectX pour transférer les images au processeur graphique (et déplacer les données rapidement). C’est le processeur principal qui se charge du reste de la page et de tout ce que l’on fait dessus. « Les sites web s’occupent de deux éléments majeurs : Javascript d’un côté et le rendu graphique de l’autre » a affirmé Hachamovitch.

Image 3 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Javascript plus rapide

IE9 a obtenu de bons résultats au test SunSpider, comparé à IE8 ou à la démo d’IE9 de l’an dernier. Cela n’est pas dû au fait que IE9 soit réglé pour exécuter SunSpider correctement, mais plutôt au fait que IE9 intègre JavaScript.

«IE9 possède un tout nouveau moteur Javascript », a affirmé Hachamovitch. « Et en plus d’avoir un « traducteur » plus rapide, il intègre également un compilateur. A la différence de ce que vous voyez sur le Web aujourd’hui, le moteur supporte la compilation en toile fond pour que vous n’ayez plus à attendre. »

Les codes compilés fonctionnent plus rapidement, à condition que la compilation n’empêche pas le chargement de la page. Même avec la version de preview « nous accélérons d’environ 10% le véritable Web à présent » a déclaré Jason Weber, le directeur de projet de IE.

Télécharger la preview d’Internet Explorer 9

Image 4 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Audio intégrée et vidéo HD à venir

Le HTML 5 possède des onglets prévus pour l’audio et les vidéos, afin qu’ils soient lus directement par le navigateur. Cela n’entache en rien l’avenir de plugins tels que Flash ou Silverlight. C’est aux utilisateurs de navigateurs de choisir quel codec ils utiliseront. IE9 lira les musiques au format MP3 et ACC et les vidéos au format MPEG-4 et H.264. On trouve l’onglet réservé à l’audio dans la preview de IE9, ce qui n’est pas le cas du support vidéo. Celui-ci devrait être accessible durant les huit semaines de mises à jour.

L’équipe responsable d’IE a également présenté une page avec deux vidéos HD lues côte à côte. Grâce à la rapidité du processeur graphique, la preview de IE9 fait défiler à 60 images par seconde sans décalage (ce qui n’est pas le cas avec Chrome qui fonctionne beaucoup plus lentement).

Les vidéos s’animent avec un jeu de transparence lorsque vous bougez la souris.

Image 5 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Des sites interactifs, exécutés rapidement

Avec des technologies telles que HTML 5, CSS3, et SVG, il est possible de concevoir des applications Web beaucoup plus puissantes qu’avec Ajax et JavaScript.

La page du Test Drive IE9 montre une carte interactive des élections en Allemagne et la manière dont la fonction « DOM Style » permet de changer les couleurs et les effets sur la page Web. Les changements interviennent sans que vous ayez à rafraîchir la page ou à recharger les données depuis le serveur, donnant l’impression d’utiliser une application au lieu d’une page Web. Beaucoup de paramètres de l’IE9 utilisent le GPU pour créer des applications avec HTML 5 et de les rendre rapides. 

Pour avoir une idée de ce que pourra faire HTML 5, l’équipe IE a travaillé avec Bing pour trouver le moyen de zoomer et déplacer la carte le plus rapidement possible. Elle a également conçu un prototype d’application mail avec l’équipe Outlook pour visualiser les images avec une ombre et des bords arrondis, et des plans animés vous indiquant comment vous rendre à votre rendez-vous.

Image 6 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Un beau rendu typographique

IE9 utilise Direct2D et DirectWrite, inclus dans Windows Vista et Windows 7, qui utilisent le « sub-pixel rendering » horizontal et vertical pour une police plus lisse, y compris lorsque vous zoomez. Vous pouvez zoomer et lire les caractères minuscules sur une affiche ou un plan d’architecte, chose que vous ne pouvez pas faire avec une image. Avec des navigateurs n’utilisant pas Direct2D, les bords paraîtront dentelés au début lorsque vous zoomez à fond. Direct 2D et DirectWrite, utilisent le GPU pour accélérer l’affichage de la police sur l’écran et la rendre ainsi plus esthétique.

Image 7 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Les sites web restent les mêmes

Les standards HTML 5 et CSS3 semblent difficiles à mettre en application. Les navigateurs utilisant HTML 5 le font souvent avec différentes commandes qui leur sont propres. Bien que IE ne se soit jamais conformé aux standards, il s’engage maintenant à présenter un HTML identique à chaque navigateur.

Les fenêtres arrondies et les différents styles de IE9 sont des caractéristiques répandues mais difficiles à coder. L’équipe en charge de IE travaille en ce moment pour qu’IE9 présente des coins plus anguleux et que les pointillés les délimitant soient plus nets. Les responsables éditent également leurs tests basés sur les standards HTML 5 et CSS3. Les utilisateurs peuvent ainsi comparer ce que font les différents navigateurs.

Image 8 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Une bonne performance au test Acid 3

IE8 et la version de IE9 présentés l’an dernier ont tous deux obtenus un score faible au fameux test Acid 3. Celui de IE9 a augmenté et est maintenant de 55/100. Cette amélioration n’est pas près de s’arrêter selon Hachamovitch : « Comme nous sommes plus favorables aux standards du Web, notre score au Acid 3 remontera ».

Selon Hachamovitch, le test Acid 3 est incomplet et ne reflète pas ce que les sites web proposent. « Le test Acid 3 est un proxy que les gens utilisent pour sa conformité aux standards. Il se compose de 100 tests différents, dont certains étaient en construction lors du test d’IE 9 », a-t-il déclaré. « Si je peux obtenir un score de 100 et que le même markup échoue, alors peut-être qu’il y a un problème avec le test. »

Image 9 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Prise en compte des caractéristiques des sites populaires

Pour s’assurer que IE9 supporte les caractéristiques des sites web, Microsoft a fait de nombreuses recherches sur la nature de celles-ci. La société a créé un outil permettant de saisir le Javascript utilisé par 7 000 sites populaires. L’information qui en est tirée sert à déterminer quelles interfaces de programmation prendre pour IE9. Alors qu’une grande partie de ces célèbres interfaces est déjà intégrée à IE, ce qui avait été omis  a été ajouté à IE9.

Image 10 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Un bon rendu de CSS 3

Les feuilles de style de CSS 3 autorisent les designers du web à créer de nouveaux styles. CSS 3 constitue un élément majeur pour le futur de HTML 5. Microsoft a fait le nécessaire pour qu’il soit livré avec IE9. Les modules de CCS 3 permettent de changer le style des pages en fonction de l’utilisation que vous en faites. IE9 supporte très bien ces modules ainsi que les autres caractéristiques de CSS 3.

Image 11 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Respect des futurs standards du web

Microsoft a donné ses tests CSS utilisés pour créer la démo IE9, au World Wide Web Consortium, organisme de standardisation du HTML et CSS. Vous pouvez essayer IE9 en utilisant ces tests grâce au propre site de Microsoft Internet Explorer Testing depuis tous les navigateurs. Il y a plus de 7000 tests, chacun renvoyant à une section de la spécification CSS. Pour plus de technique, vous pouvez utiliser les outils « IE Developer Tools » pour une analyse en profondeur du code source et comprendre comment les règles CSS produisent tel ou tel effet.

Image 12 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Testé sur chaque version Windows

Comment tester les 4 différentes générations d’un navigateur, sur 3 types de processeurs utilisant 6 systèmes d’exploitation avec 146 versions anglaises et 631 autres versions pour les langues étrangères ? Vous aurez besoin de tout un laboratoire rempli d’ordinateurs réalisant des tests automatiques sur tout type de machines : netbook, portables, fixes, serveurs. Le laboratoire de test IE à Redmond travaille, pour s’assurer que les mises à jour et les nouvelles fonctions sont adaptées à l’utilisateur, et prêtes à l’emploi. Toutes les rangées d’ordinateurs actualisent régulièrement les images, font subir une suite complexe de tests sur chaque version, en utilisant à la fois de vrais sites web et des pages Web de test.

Image 13 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Des animations rapides

En utilisant l’interface de programmation DirectX de Windows, IE9 bénéficie d’une accélération significative lors de l’animation d’une grande quantité de données. Le test de bulles animées sur IE9 confirme la facilité d’affichage de plusieurs objets différents dans une fenêtre. En utilisant JavaScript, il est possible de déplacer les bulles rapidement, tout en maintenant les effets d’opacité. En zoomant et dézoomant, on remarque que les outils du rendu SVG d’IE9 se reposent sur le processeur, avec une animation facile et un maintien des courbes même avec le plus haut niveau de zoom. D’autres navigateurs donnent des animations saccadées à n’importe quel niveau de vitesse et de zoom.

Image 14 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Zoomez plus rapidement dans vos cartes

Pour la génération actuelle de navigateurs, le zoom d’une carte n’est pas aussi simple et rapide à gérer que pour des applications comme Google Earth, utilisant l’accélération GPU. IE9 apporte la même facilité pour zoomer dans les cartes, de la vision satellite, à la vision aérienne. En utilisant Direct2D et DirectWrite, la carte est transmise au GPU (la carte graphique) dès qu’elle est chargée, rendant les déplacements et les zooms beaucoup plus rapides car le GPU entre en action. Ainsi, les cartes en ligne sont plus claires, plus rapides et plus faciles à utiliser. Les mêmes techniques seront employées pour tout type de sites de cartes, et sur toutes les autres images larges que vous trouverez en ligne.

Image 15 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Des graphiques faciles à lire

SVG constitue un outil très puissant pour les graphiques. Les plus complexes, comme celui-ci en forme d’araignée, peuvent être générés sur un serveur, insérés dans une page Web, et livrés avec très peu de bande passante. L’avantage du SVG est que seul un sixième de l’arrière-plan de la grille doit être généré, tandis que le reste est tout simplement le même objet redessiné de différentes formes. Il se charge donc beaucoup plus vite. Puisqu’il s’agit d’un vecteur, vous pouvez zoomer, et tout est toujours aussi lisse et clair. Il n’y a pas besoin de logiciel graphique sophistiqué sur le serveur pour créer une image, puisque tout est fait par le navigateur. La même technique peut être utilisée pour des formes beaucoup plus complexes.

Image 16 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Vitesse de chargement des images fantaisies

Les images vectorielles ne représentent plus de simples graphiques, puisque des outils comme Adobe Illustrator vous permettent de créer des illustrations compliquées. SVG mettra autant de temps pour la charger qu’il le ferait pour une image. Vous pouvez dessiner ou convertir l’image que vous voulez dans votre éditeur favori d’image vectorielle, l’exporter ou la convertir au SVG, et ensuite intégrer le SVG dans vos pages Web. Lorsque vous zoomez, les images s’adaptent à la page et sont de bonne qualité. IE9 ne proposera pas toutes les spécifications SVG et la preview ne présente pas tout ce qu’il y aura dans la version finale. Les trois fonctions SVG non prises en charge par IE9 sont à la fois complexes, peu répandues, et bien mieux appliquées par d’autres outils Windows. « Vous pouvez utiliser les polices SVG pour dessiner un caractère, mais si vous vous penchez sur les actions du système d’exploitation lors de l’affichage des caractères, on ne voit vraiment si les polices SVG sont vraiment utiles ou une jolie farce. »

Le tigre est un test d’image SVG courant, affiché correctement par IE9. Faites un clic droit sur l’image et vous pouvez voir qu’il n’y a pas de plugin SVG. De plus, l’image ne peut être ni copié ni sauvegardé puisque les fonctions SVG ne le proposent pas actuellement. Mais Microsoft prévoit d’ajouter ces options dans la version finale d’IE9, peut-être en convertissant l’image en fichier bitmap.

Image 17 : Internet Explorer 9 : les premières nouveautés en images

Interaction entre le SVG et la page HTML

Mélangez le support SVG d’IE9 avec un moteur physique JavaScript fixe et vous obtenez un outil puissant d’animation qui peut rivaliser avec Flash. Toutefois, il y a toujours des questions à régler avant que l’animation SVG ne devienne courante. Par exemple, la même animation de balles tombantes diffère sous Firefox, et il n’y a pas d’accord sur la manière dont CSS et SVG interagissent. Pour IE9, Microsoft a choisi de laisser le SVG agir avec le reste de la page, donc les balles peuvent sortir de la boîte et aller en dessous. Techniquement, cela veut dire que vous pouvez utiliser le SVG dans les pages HTML, et pas uniquement sur les pages XHTML (une manière plus stricte de créer des pages web, peu utilisée par les sites). Sur ce point, IE9 va plus loin que les standards, bien que Microsoft demande à l’équipe de travail de l’inclure en option.

Téléchargez la preview d’Internet Explorer 9