Accueil » Actualité » iPhone au volant, class-action au tournant

iPhone au volant, class-action au tournant

Image 1 : iPhone au volant, class-action au tournantApple fait l’objet d’une nouvelle plainte collective aux États-Unis. Dans le collimateur de ce rassemblement de consommateurs, on trouve les iPhone et plus particulièrement la non-existence d’une technologie bloquant l’envoi ou la consultation de messages lorsque l’utilisateur est au volant.

Cette « class-action » fait suite à un accident lors duquel le conducteur en faute était en train d’utiliser son iPhone. Aucun mode automobile n’est proposé par iOS à ce jour. À part mettre son smartphone en mode avion ou l’éteindre, il n’existe pas d’autres solutions pour empêcher de recevoir ou envoyer des messages.

Il est donc reproché à Apple de ne pas mettre en service un mode conduite sur ses smartphones. Pourtant, le constructeur de Cupertino dispose d’une telle technologie depuis 2008. Cette année-là, il avait déposé un brevet « empêchant les conducteurs d’utiliser l’application Face Time sur l’iPhone d’Apple lorsqu’ils utilisent un véhicule à moteur », validé depuis.

L’objectif de la « class-action » actuelle est de pousser Apple à mettre à jour iOS en intégrant cette nouvelle fonctionnalité. Une démarche qui va dans le sens de l’Autorité américaine des transports routiers (NHTSA), qui encourage les constructeurs à instaurer une « mode voiture. »

>>> Lire : Smartphones : après le mode avion, le mode voiture ?