Accueil » Actualité » Joker : toutes les applications vérolées par le malware n’ont pas été effacées d’Android

Joker : toutes les applications vérolées par le malware n’ont pas été effacées d’Android

On pensait en avoir fini avec ce malware, qui avait infecté plus de 470 machines en septembre dernier. Le voilà de retour dans une application, téléchargée environ 10 000 fois.

Si le nom de « Joker » est très en vogue ces dernières semaines, il ne désigne pas seulement le personnage incarné par Joachim Phoenix au cinéma. C’est en effet le nom donné à un malware ayant infecté plusieurs applications du Google Play Store.

Image 1 : Joker : toutes les applications vérolées par le malware n'ont pas été effacées d'Android

Au total, 24 applications, téléchargées plus de 472 000 fois avant que Google n’intervienne. Vous pouvez retrouver la liste exhaustive dans notre précédente actu sur le sujet. La France, comme 37 autres pays, était concernée. On pensait la menace Joker éradiquée, mais il n’en est rien selon la société de sécurité informatique Pradeo. Son équipe l’a détecté dans une autre application Android, baptisée Int App Lock.

Pourvu que le Joker ne se cache pas dans d’autres applications Android !

Celle-ci aurait infestée environ 10 000 appareils. Ironiquement, il s’agissait d’un outil supposé protéger les données. Pradeo a bien entendu fait remonter l’information à Google, qui a supprimé l’application. Si vous l’aviez téléchargée, on ne peut évidemment que vous inciter à vous empresser de la désinstaller de votre appareil. En plus de dérober la liste de contacts et de lire les textos, le Joker fait souscrire les machines infectées à des services SMS premium surfacturés. De quoi avoir de mauvaises surprises en recevant sa facture à la fin du mois !

On espère maintenant que le malware n’est pas disséminé dans d’autres applications. En tout cas, Google semble très réactif aux alertes que lui soumettent les sociétés de sécurité informatique. Enfin, si le film Joker aura une suite, avec d’autres vilains de Gotham, on espère que pour le malware Joker, il n’y aura ni suite, ni d’autres vilains…

Les Etats-Unis ont installé des malwares sur le réseau électrique russe

Source : notebookcheck