Accueil » Dossier » Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Image 1 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Joss Whedon : retour sur un parcours ultra geek

Il y a 20 ans apparaissait à la télévision américaine une jeune héroïne, étudiante le jour et et tueuse de vampires la nuit. Contre toute attente (personne ne voulait de la série), Buffy contre les vampires allait procurer à son créateur Joss Whedon une notoriété planétaire. De Buffy à Justice League (qui sort le 15 novembre 2017), en passant par Avengers, Serenity ou encore ou Dollouse, Joss Whedon a une carrière bien garnie.
Pour célébrer l’anniversaire de Buffy, mais aussi celui de la série Firefly du même auteur qui souffle sa 15e bougie, voici un petit retour sur les 15 travaux du réalisateur les plus marquants, que ce soit à la TV, à au cinéma, mais aussi dans les comics et sur le Web.

>> Le top 25 des séries TV pour les vrais geeks

Image 2 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Buffy, tueuse de vampires (1992)

Buffy, tueuse de vampires – le Film

9,97€ > Amazon

  • Type : série TV
  • Rôle : scénariste
  • En bref : en 1992 sort sur grand écran Buffy, tueuse de vampires. La tueuse est incarnée par Kristy Swanson (La Folle Journée de Ferris Bueller, Hot Shots…), tandis que son mentor est campé par le monumental Donald Sutherland (Les Douze Salopards, Mash, Space Cowboys, Hunger Games…). Si le scénario est signé Joss Whedon, le film se fait au détriment de celui-ci. Il s’agit d’une comédie surjouée, sans grande ambition, et qui se fait laminer par les critiques. Il en résulte un véritable nanar des années 90, le genre de film que Joss Whedon préfère oublier, qui n’a finalement pas grand-chose à voir avec la série et qui n’est pas canonique.
Image 3 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Toy Story (1995)

  • Type : film
  • Rôle : coscénariste
  • En bref : le jeune Andy possède toute une collection de jouets. Dès qu’il a le dos tourné ou qu’il s’endort, ceux-ci s’animent et vivent de drôles d’aventures. Toy Story est l’un des premiers faits d’arme cinématographiques de Joss Whedon. Son rôle sur le film d’animation est bien évidemment réduit (c’est surtout le réalisateur John Lasseter et son équipe qui scénarisent le film). Joss Whedon est surtout là pour prêter main forte, mais le film lui vaut une certaine reconnaissance, dès lors qu’il obtient un Oscar spécial pour ses images de synthèse et une palanquée d’Annie Awards, qui récompensent les films d’animation.
Image 4 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Buffy contre les vampires (1997-2003)

Buffy contre les vampires – L’intégrale

72,23€ > Amazon

  • Type : série TV
  • Rôle : scénariste et producteur
  • En bref : malgré l’échec du film Buffy, la Fox propose à Joss Whedon d’en faire une série. Séduit par cette idée, il reprend son scénario original et montre un premier épisode aux chaînes de télé, dans lequel apparaît Sarah Michelle Gellar dans le rôle de Buffy Summers (la plupart des acteurs de la série sont déjà présents, à l’exception d’Alyson Hannigan qui n’incarne pas encore Willow). Pas de chance, le projet est boudé par la plupart des chaînes et seule The WB semble intéressée. Le pilote est refait (avec Alyson Hannigan, cette fois) et la série commence sa diffusion en 10 mars 1997. Douze épisodes uniquement sont tournés pour la première saison, mais c’est un véritable carton : la série, à contre-courant de tout ce que l’on pouvait à l’époque, s’impose rapidement. Elle permet à Joss Whedon d’acquérir ses lettres de noblesse auprès des geeks.
Image 5 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Alien, la résurrection (1997)

Alien, la résurrection

8,42€ > Amazon

  • Type : film
  • Rôle : scénariste
  • En bref : alors qu’Ellen Ripley est décédée dans Alien 3, des scientifiques entreprennent d’en créer un clone 200 ans plus tard. Leur objectif est surtout de créer dans la foulée un nouvel embryon de reine Alien, afin de l’emprisonner et de l’étudier. Mais voilà que l’Alien fait des petits et parvient à s’échapper.
    Côté cinéma, Joss Whedon était jusqu’à présent connu pour son travail en tant que script doctor, sur des films comme Speed, Mort ou vif, ou encore Waterworld. Il avait réussi néanmoins à se faire un petit nom grâce à Toy Story, sur lequel il avait travaillé avec six autres scénaristes. Mais c’est Alien la résurrection qui va lui apporter la réelle consécration à Hollywood. Joss Whedon est néanmoins contraint de réécrire plusieurs fois le scénario.
Image 6 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Angel (1999-2004)

Angel – L’intégrale de la série

52,90€ > Amazon

  • Type : série
  • Rôle : producteur, scénariste
  • En bref : profitant du succès de la série Buffy contre les vampires, Joss Whedon décide d’en faire un spin-off. L’un des personnages principaux, le vampire Angel, quitte Sunydale et décide de s’installer à Los Angeles en tant que détective privé. Il embarque avec lui d’autres personnages du buffyverse, comme Cordelia, Wesley et même Spike (dans la dernière saison). Si la série ne rencontre pas la même popularité que Buffy, elle n’en reste pas moins l’une des plus regardées. Elle aura tenu quand même cinq saisons, un très bon score pour une série qui surfe finalement sur différents genres opposés (satire, comique, horreur…).
Image 7 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Titan A.E. (2000)

  • Type : film
  • Rôle : scénariste
  • En bref : le film se déroule en 3028, la race humaine est en perdition, quasiment entièrement décimée par des extraterrestres. Un jeune homme, secondé par une équipe de pirates de l’espace, va tenter bon gré mal gré d’inverser la situation. Réalisé par Don Bluth (Brisby et le Secret de Nimh, Fievel et le Nouveau Monde et les jeux vidéo Dragon’s Lair et Space Ace), Titan A.E. profite d’un scénario écrit entre autres par Joss Whedon. Malgré un esthétisme léché, le film fait un véritable four et pousse à la fermeture Fox Animation Studios.
Image 8 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Fray (2001-2003)

  • Type : comics
  • Rôle : scénariste
  • En bref : en 2001, alors que les séries Buffy et Angel battent leur plein, Joss Whedon entreprend de lancer un nouveau spin-off. Mais il ne s’agit pas cette fois d’une série TV : Joss Whedon, décidément touche tout à tout, se lance dans la création d’un comic book. Melaka Fray est, tout comme Buffy, une tueuse de vampires, mais elle évolue dans un monde futuriste. La série ne compte que 8 tomes et s’arrête en 2003. Le personnage fera néanmoins une apparition 5 ans plus tard, dans la saison 8 des comics Buffy contre les vampires.
Image 9 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Firefly (2002)

  • Type : film
  • Rôle : scénariste, producteur
  • En bref : impossible d’évoquer Joss Whedon sans parler de Firefly. La série se déroule en 2517 et nous raconte les déboires spatiaux d’une bande de renégats à bord de leur vaisseau, le Serenity. Adulée par les fans, la série n’a pourtant pas connu le succès escompté. Une unique saison, quatorze épisodes (dont onze seulement ont été diffusés à l’époque par la Fox, les trois autres l’ayant été bien après sur une chaîne britannique), et la série s’en est allé. Elle a cependant donné un sacré coup de pouce à la carrière de certains de ses acteurs, parmi lesquels on compte Nathan Fillion (Castle), Morena Baccarin (Homeland, Gotham, Deadpool) ou encore Summer Glau (Terminator Les Chroniques de Sarah Connor, Arrow). Joss Whedon avait prévu six saisons supplémentaires pour sa série, six saisons qui ne verront jamais le jour… Mais fort heureusement, un film viendra clore deux ans plus tard l’histoire entamée dans la première et unique saison.

>> Firefly reste la série la plus regrettée des internautes

Image 10 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Astonishing X-Men (2004-2013)

Astonishing X-Men

36€ > Amazon

  • Type : comics
  • Rôle : scénariste
  • En bref : poursuivant son travail de scénariste de comics entamé sur Fray, Joss Whedon se tourne du côté de Marvel et commence à travailler sur les X-Men. Même s’il ne scénarise pas l’intégralité des épisodes, son aventure avec la célèbre équipe de mutants se prolongera jusqu’en 2013. Grâce à lui, la licence parvient à se renouveler, elle qui avait tendant à s’embourber dans des scénarios complexes et des références vieilles de plus de 30 ans. On doit également à Joss Whedon la résurrection de Colossus et Psylocke, deux personnages très appréciés des fans de comics.

>> X-Men : de la BD au cinéma, le jeu des grandes différences

Image 11 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Serenity (2005)

  • Type : film
  • Rôle : scénariste, réalisateur
  • En bref : avec Serenity, Joss Whedon s’essaie au métier de réalisateur de film. Et pour un coup d’essai, c’est plutôt un coup de maître. Le film est en fait la suite de la série Firefly : l’Alliance traque la jeune River et son frère, qu’il a aidé à s’échapper d’un centre d’expérimentation. Les occupants du Serenity sont donc poursuivis à bord de leur vaisseau et font faire une morbide découverte concernant l’Alliance. Si le film a reçu de très bonne critique à sa sortie, il est cependant resté confidentiel auprès du grand public. En revanche, les geeks l’adorent et le considèrent, tout comme la série Firefly, comme l’un des meilleurs films de science-fiction de tous les temps (pour mémoire, il fait partie de notre classement des 20 plus grands films de SF).
Image 12 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Dr. Horrible’s Sing-Along Blog (2008)

Dr. Horrible’s Sing-Along Blog

29,75€ > Amazon

  • Type : websérie
  • Rôle : scénariste, réalisateur
  • En bref : entre 2007 et 2008, alors que la grève des scénaristes fait rage à Hollywood, Joss Whedon entreprend de créer une série « musicale » avec peu de moyens et une poignée d’acteurs. Et plutôt que d’utiliser les circuits traditionnels, il souhaite diffuser sa série via le Web. Et le pari est réussi : Dr. Horrible’s Sing-Along Blog connaît un véritable succès auprès des geeks, qui en voient en la série un programme reprenant tous les codes des films et des séries de super-héros, tout en s’en moquant copieusement. Seulement 3 épisodes ont été tournés, mais il est toujours question que  Nathan Fillion et Neil Patrick Harris reprennent leur rôle dans un ultime volet.
Image 13 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Dollhouse (2009-2010)

Dollhouse – L’intégrale de la série

22,68€ > Amazon

  • Type : série
  • Rôle : scénariste, producteur
  • En bref : dans le centre de Dollhouse, des individus sont programmés pour réaliser des missions spéciales. Une fois leur tâche accomplie, leur mémoire est totalement effacée, et les voilà prêts pour la mission suivante. Jusqu’au jour où la jeune Echo commencent à retrouver certaines brides de ses souvenirs supprimés. A noter que la série met en scène l’une des actrices fétiches de Joss Whedon : Eliza Dushku, que les fans de Buffy connaissent bien puisqu’elle y interprétait une tueuse de vampires.

>> Comic-Con 2017 : les 15 meilleures bandes-annonces

Image 14 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Avengers (2012)

  • Type : film
  • Rôle : réalisateur, scénariste
  • En bref : Nick Fury, directeur d’une organisation du mondiale chargée de protéger le monde, recrute les plus grands super-héros du moment afin de retrouver un cube aux pouvoirs démesurés. Iron Man, Hawkeye, Captain America, Hulk et même Thor vont devoir s’allier malgré leurs différends et repousser une menace extraterrestre. « Premier véritable blockbuster » de Joss Whedon, Avengers reste est dans tous les coeurs des fans, qui le considèrent comme l’un des meilleurs films du MCU (univers cinématographique Marvel). Le film a rapporté près de 900 millions de dollars à travers le monde et reste l’un des plus rentables de l’histoire du cinéma (il en a coûté 250 – source Box Office Mojo).
Image 15 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Avengers : L’Ere d’Ultron (2015)

Avengers : L’ère d’Ultron

9,99€ > Amazon

  • Type : film
  • Rôle : réalisateur, scénariste
  • En bref : quelques années après avoir combattu Loki et les Chitauris, les Avengers continuent à travailler ensemble pour protéger le monde de toute sorte de menace. L’équipe va néanmoins s’agrandir, tandis qu’un dangereux robot, baptisé Ultron, tente de détruire de contrôler le monde et s’en prend à l’un des membres des Avengers, qu’il considère comme son père. Il s’agit du dernier film réalisé par Joss Whedon pour le compte de Marvel/Disney, suite à quoi le réalisateur se tournera vers de nouveaux horizons.

>> Captain America Civil War : entre BD et ciné, le jeu des grandes différences

Image 16 : Joss Whedon : les 15 pépites du plus geek des réalisateurs

Justice League (2017)

  • Type : film
  • Rôle : scénariste et réalisateur
  • En bref : Joss Whedon, qui a longtemps oeuvré dans l’univers Marvel (les films Avengers, la série de comics X-Men…) s’est récemment tourné du côté de la concurrence DC avec Justice League, un énorme blockbuster dans lequel seront présents Wonder Woman, Aquaman, Batman, Flash, Cyborg et… Superman. Si le film a été en grande partie tourné par Zack Snyder, c’est finalement Joss Whedon qui a eu la lourde tâche de finaliser le projet. Le réalisateur en a profité pour retourner certaines scènes-clés, et il se pourrait même qu’il en ait changé la fin.

>> Justice League : la nouvelle bande-annonce vient d’arriver !