Accueil » Actualité » Kim DotCom annonce que Google, Facebook et Twitter violent son brevet

Kim DotCom annonce que Google, Facebook et Twitter violent son brevet

Image 1 : Kim DotCom annonce que Google, Facebook et Twitter violent son brevetKim DotCom annonce que Twitter, Facebook, Google et d’autres sites violeraient un de ses brevets en utilisant un système d’identification à deux étapes. Cette annonce arrive quelques jours après que Twitter ait mis en place ce système sur son site.

Depuis quelques jours, il est possible d’ajouter un niveau de sécurité à son compte sur Twitter. En plus du traditionnel couple identifiant/mot de passe, le site peut se servir du téléphone mobile de l’utilisateur, en lui envoyant un SMS, pour confirmer qu’il s’agit de la bonne personne. Si ce système est nouveau sur Twitter, d’autres sites, comme Google et Facebook, le proposent déjà depuis quelque temps. Mais aucun des deux n’en serait l’inventeur selon Kim Dotcom, qui affirme que l’identification à deux étapes fait l’objet d’un brevet lui appartenant depuis 1997.

Il a ainsi diffusé un lien menant vers le brevet en question enregistré sous son nom, qui décrit notamment l’utilisation d’un « numéro d’autorisation de transaction », qui doit être transmis à l’utilisateur à un autre appareil que celui à partir duquel il tente de se connecter. Si le brevet semble donc bien lui appartenir, il est difficile d’ignorer l’ironie que soulève la réclamation de Kim DotCom, considéré comme un des plus grands pirates du monde. Il ne compte toutefois pas porter plainte, mais a publié récemment une revendication simple : « Google, Facebook, Twitter, je demande votre aide. Nous sommes tous dans la même galère de la DMCA (Digital Millenium Copyright Act). Utilisez mon brevet gratuitement, mais aidez-moi financièrement à préparer ma défense. »