Accueil » Actualité » La capsule Boeing Starliner revient sur Terre avec succès

La capsule Boeing Starliner revient sur Terre avec succès

La mission Starliner de Boeing n’a pas été un franc succès. Ratant son décrochage de la fusée, elle a manqué l’orbite prévue et n’a donc pas pu s’arrimer à la Station Spatiale Internationale. Toutefois, elle a réussi son retour sur Terre.

Image 1 : La capsule Boeing Starliner revient sur Terre avec succès

Que de péripéties pour le premier voyage de la capsule spatiale Starliner de Boeing. Elle avait raté son décrochage, l’empêchant d’emprunter la bonne trajectoire, ce qui avait conduit à rater son arrimage avec l’ISS. Heureusement, sa mission se termine mieux qu’elle n’avait commencé en atterrissant dans le désert du Nouveau-Mexique.

Malgré un vol raté, la capsule Boeing Starliner se pose avec succès

Le voyage inaugural de la capsule CST-100 Starliner n’a pas eu le succès escompté pour Boeing. Heureusement, elle a réussi à se poser sur le site prévu, dans la base militaire d’essais de missile de White Sands au Nouveau-Mexique. Boeing pourra donc se consoler en affirmant avoir conçu la première capsule américaine à se poser sur la terre ferme. Les capsules des programmes Mercury, Gemini et Apollo avaient toutes amerri.

Boeing préfère voir le verre à moitié plein. Comme l’affirmait Jim Chilton, le vice-président de la division Espace de Boeing, ses équipes ont récolté 85 à 90 % des informations dont elles ont besoin pour préparer et garantir le succès des missions à venir. Malgré ses déboires, la capsule Starliner devrait bien emporter sa première équipe d’astronautes en 2020 d’après la NASA et Boeing, l’agence spatiale cherchant à réduire sa dépendance au programme spatial russe.

Boeing n’est pas le seul en compétition pour envoyer des astronautes dans la Station Spatiale Internationale. En effet, SpaceX est aussi sur les rangs avec sa capsule Crew Dragon. Si celle-ci est en retard sur le planning, elle a toutefois déjà effectué un arrimage avec l’ISS. Récemment Elon Musk a critiqué les choix faits par la NASA de choisir de financer Boeing pour un programme bien plus onéreux que celui de SpaceX. En attendant, c’est toujours Soyouz qui est utilisé par la NASA.

Source : Engadget