Accueil » Actualité » La Chine referme ses cinémas : une seconde vague de coronavirus serait-elle à craindre ?

La Chine referme ses cinémas : une seconde vague de coronavirus serait-elle à craindre ?

Alors que la pandémie se répand dans le reste du monde, la Chine se plait à répéter qu’elle est parvenue à contrôler la contagion et que la vie reprend son cours. Pourtant la nouvelle fermeture des cinémas semble indiquer le contraire

Image 1 : La Chine referme ses cinémas : une seconde vague de coronavirus serait-elle à craindre ?
Crédits : Huandy618 (CC-BY)

Au plus fort de l’épidémie, 70 000 salles de cinéma avaient été contraintes de fermer en Chine afin d’éviter les risques de contagion dans la population. Alors que certaines villes avaient donné à quelque 600 cinémas l’autorisation de rouvrir, dès le surlendemain, le gouvernement central a ordonné leur fermeture.

Une nouvelle fermeture des salles sans la moindre explication officielle

Le bureau chinois de la cinématographie vient d’ordonner aux salles de cinéma de fermer à nouveau ou de rester fermées, sans pour autant fournir la moindre explication. Le gouvernement chinois présente l’épidémie comme étant sous contrôle en Chine, sans aucun cas de transmission ces derniers jours. Néanmoins, il semble que la crainte d’une seconde vague d’infection au coronavirus ne l’ait contraint à cette nouvelle interdiction.

Pour les professionnels du cinéma en Chine, ce second ordre de fermeture est vu comme un coup dur, car si la première se voulait temporaire à l’image des mesures de confinement, celle-ci, plus stricte, pourrait durer. L’industrie cinématographique mondiale est à l’arrêt complet. La sortie de nombreux films a été repoussée dont James Bond, Mulan, les Nouveaux Mutants, etc., d’autres pourraient sortir directement en ligne comme Black Widow si Disney écoute David Harbour.

Toutefois, cette possibilité d’aller en ligne directement n’est pas possible en Chine comme l’a expliqué à The Hollywood Reporter un distributeur chinois souhaitant garder l’anonymat. La législation du pays interdit une sortie directement en ligne. Il espère qu’une nouvelle loi sera promulguée, car sans elle nombre d’entreprises du secteur seront contraintes de mettre la clef sous la porte.

En France, la chronologie des médias a fait l’objet il y a une semaine d’un régime exceptionnel d’assouplissement permettant aux films sortis au début de l’épidémie d’être proposés plus rapidement en ligne ou en Blu-Ray comme le magnifique film de Pixar, « En avant » qui n’a cumulé que 609 000 entrées en France.

Image 3 : La Chine referme ses cinémas : une seconde vague de coronavirus serait-elle à craindre ?

En Avant – L’histoire du film

10,90€ > Amazon

Source : The Hollywood Reporter