Accueil » Actualité » La Chine va envoyer trois astronautes dans l’Espace pour la première fois en 5 ans

La Chine va envoyer trois astronautes dans l’Espace pour la première fois en 5 ans

La Chine s’apprête à lancer la mission Shenzhou-12 ce jeudi 17 juin 2021. Ce sera la première mission habitée du pays depuis 5 ans. Trois taïkonautes décolleront à bord du vaisseau pour rejoindre la Station spatiale chinoise (SCC).

La Chine n’a pas envoyé une seule mission habitée dans l’Espace depuis la mission Shenzhou-11 qui avait emmené deux astronautes en direction de la station spatiale Tiangong-2 en 2016. Celle-ci a été mise hors service le 19 juillet 2019 en effectuant une rentrée atmosphérique contrôlée. Désormais, la Chine a pour objectif de terminer sa nouvelle station spatiale qui sera composée de trois modules.

Le vaisseau spatial chinois Shenzhou-12
Le vaisseau spatial chinois Shenzhou-12 – Crédit : China News Service, CC BY 3.0

À l’heure actuelle, la Station spatiale chinoise (SCC) est composée du module central appelé Tianhe qui a été lancé le 29 avril 2021 et du vaisseau cargo spatial Tianzhou. Celui-ci contient tout le matériel nécessaire pour que les astronautes puissent venir à bord de la SCC. La Chine vient ainsi d’annoncer que la mission Shenzhou-2 décollera demain, jeudi 17 juin, à 3h22 du matin, heure française.

Shenzhou-12 est la 3e mission sur les 11 nécessaires pour terminer la Station spatiale chinoise

Les trois taïkonautes de la mission spatiale habitée chinoise sont Nie Haisheng, Liu Boming et Tang Hongbo. Ils décolleront à bord du vaisseau spatial Shenzhou-12. Celui-ci est propulsé par la fusée Longue marche 2F, aussi connue sous le nom de CZ-2F ou encore Shenjian. Le décollage aura lieu à la base de lancement de Jiuquan qui se situe à environ 1 500 km de Pékin.

Une fois arrivés, les trois astronautes passeront trois mois à bord du module Tianhe. D’ailleurs, la fusée qui avait mis ce module en orbite au mois d’avril a fini par se désintégrer près des Maldives. Elle était effectivement hors de contrôle puisque la Chine ne fait pas atterrir ses fusées, du moins pour le moment.

Enfin, la mission Shenzhou-12 est particulièrement importante. Il s’agit de la 3e sur les 11 missions nécessaires pour terminer la Station spatiale chinoise. La Chine a prévu de terminer la construction de la SCC d’ici la fin de l’année prochaine. Ensuite, elle y réalisera des expériences scientifiques comme le fait déjà la NASA à bord de l’ISS, par exemple.

Source : Digital Trends