Accueil » Actualité » La Commission européenne inflige une amende record à Google

La Commission européenne inflige une amende record à Google

Image 1 : La Commission européenne inflige une amende record à Google

C’est une amende impressionnante qui a été infligée ce mardi à Google par la Commission européenne. Bruxelles a en effet condamné la firme à une amende de 2,42 milliards d’euros pour pratiques anticoncurrentielles.

Depuis quelques années, Google propose un comparateur de prix directement accessible depuis son moteur de recherche, Google Shopping. Celui-ci permet de retrouver, directement dans les résultats, les meilleurs prix pour tel ou tel produit parmi plusieurs sites de e-commerce. Une offre qui a été jugée anticoncurrentielle par nombre de comparateurs de prix sur Internet, qui ont ainsi vu leur trafic chuter. Il faut dire qu’en Europe, le moteur de recherche de Google est celui utilisé par plus de 90 % des utilisateurs en Europe.

Ce mardi, la Commission européenne a donné raison aux autres comparateurs de prix en admettant que Google était ainsi en infraction d’abus de position dominante. « Les pratiques illégales de Google ont eu une incidence particulière sur la concurrence entre son propre service de comparaison de prix et les services de ses concurrents. Elles ont permis au service de comparaison de prix de Google de réaliser des gains importants de trafic aux dépens de ses concurrents et au détriment des consommateurs européens », affirme ainsi l’exécutif européen.

La Commission européenne a ainsi condamné Google à une amende record de 2,42 milliards d’euros à régler dans les trois mois, « sans quoi elle sera soumise à des astreintes pouvant atteindre 5% du chiffre d’affaires moyen réalisé quotidiennement au niveau mondial par Alphabet, la société mère de Google ». De son côté, Google ne compte pas laisser faire et songerait ainsi à réagir : « Nous sommes respectueusement en désaccord avec les conclusions annoncées aujourd’hui. Nous allons étudier la décision de la Commission en détail et nous envisageons un appel ».