Accueil » Actualité » La découverte d’un lac pourrait nous en apprendre davantage sur les extraterrestres

La découverte d’un lac pourrait nous en apprendre davantage sur les extraterrestres

Anja Rutishauser, une géophysicienne inscrite à l’Université d’Alberta, a découvert deux lacs salés sous la glace de l’Arctique canadien, précisément sous la calotte glaciaire de l’île Devon.

Image 1 : La découverte d’un lac pourrait nous en apprendre davantage sur les extraterrestres

Localisés à environ 600 mètres de profondeur, les deux lacs occupent une surface de huit et cinq kilomètres carrés et se démarquent par leur salinité.

Une grande première

En effet, la température devrait atteindre les -10°C. Dans ces conditions, l’eau se gèle, sauf si la concentration de sels est très élevée. À titre de comparaison, la concentration de la mer est de 35 grammes par litre. Les scientifiques ont souligné qu’il s’agit d’une grande première. Non seulement ce sont les deux premiers lacs sous-glaciaires découverts dans cette région. Mais surtout, aucun des 400 autres lacs répertoriés jusqu’ici ne présente une telle salinité. Selon les images, ils ne sont pas reliés à une source d’eau, qu’elle soit marine ou terrestre. Par conséquent, des affleurements géologiques sous la glace expliqueraient cette grande concentration de sels. Les chercheurs ont également estimé que les deux lacs seraient isolés depuis au moins 120.000 ans.

Les recherches effectuées par Anja Rutishauser visaient un tout autre objectif : mieux comprendre la structure rocheuse sous la calotte glaciaire de Devon. Grâce à cette découverte, les exobiologistes pourront déterminer si une éventuelle forme de vie est présente dans cet environnement hostile. Depuis les années 1970, les scientifiques multiplient les recherches dans les régions inhospitalières qui présentent des caractéristiques similaires à l’environnement martien.

>>> La NASA nous offre un tour de la Lune en 4K