Accueil » Actualité » La dernière faille critique d’Internet Explorer pose de gros soucis à Microsoft

La dernière faille critique d’Internet Explorer pose de gros soucis à Microsoft

Il y a un peu plus d’une semaine étaient publiés sur la toile plusieurs bulletins d’alertes concernant une faille d’Internet Explorer l’exposant à un grand danger : la simple visite d’une page préalablement piégée suffit à l’installation d’un cheval de troie à l’insu de l’utilisateur (voir notre actualité intitulée intitulée : Internet Explorer victime d’une faille au danger insoupçonné).
La particularité de cette faille, c’est qu’elle est connue depuis environ 6 mois, mais qu’à l’époque, le danger de cette dernière avait été sous-estimé par la firme de Redmond qui a alors décidé de reléguer sa correction à une date ultérieure.
C’est donc aujourd’hui dans l’urgence que l’éditeur doit maintenant s’empresser d’apporter les modifications nécessaires puisque le véritable potentiel de cette faille a été révélé par plusieurs sociétés spécialisées en sécurité.
Ainsi, on ne dors plus beaucoup chez Microsoft, surtout dans la mesure ou le code permettant d’exploiter cette faille circule librement sur la toile, donnant ainsi les moyens à n’importe qui de piéger de nombreux internautes (voir notre actualité intitulée : Une faille d’IE voit un code l’exploitant circuler librement sur le Net)…

Corriger IE, c’est du boulot !

« c’est une tâche titanesque, qui suppose un passage obligé par un certain nombre d’étapes et de points de contrôle. » affirme un porte parole de Microsoft, qui reconnaît en toute transparence ne pas avoir été assez vigilant au sujet du danger potentiel de cette faille.
La firme de Redmond ne se relâche cependant pas, dans la mesure où la journée de mises à jour mensuelles, organisée tous les seconds mardis du mois, approche à grands pas et ne laisse que peu de recours pour préparer une rustine correcte.
Microsoft voit donc le temps qui lui reste se réduire inéluctablement mais affirme malgré tout que cette faille sera corrigée pour le mardi 13 décembre, jour où tous les patchs mensuels de l’entreprise devront être livrés.
En attendant, il est toujours vivement recommandé d’éviter d’utiliser Internet Explorer, notamment pour naviguer sur des sites au contenu inconnu, en espérant que vos «E» bleus puissent passer, comme prévu, un Noël au chaud.

Source : Generation NT