Accueil » Actualité » La Dieselgate aurait causé 5 000 morts en Europe selon une étude

La Dieselgate aurait causé 5 000 morts en Europe selon une étude

Le scandale du « dieselgate » causerait 5000 morts par an en Europe, selon une nouvelle étude publiée récemment dans la revue Environmental Research Letters. La France, l’Allemagne et l’Italie seraient les pays les plus exposés au risque.

Image 1 : La Dieselgate aurait causé 5 000 morts en Europe selon une étude

L’émission excessive d’oxydes d’azote (NOx) entrainerait près de 10 000 morts par an en Europe. La moitié d’entre-elles seraient directement imputables au Dieselgate. Une étude publiée récemment dans la revue Environmental Research Letters confirmerait la responsabilité directe des véhicules au diesel truqués en estimant directement le nombre de décès qui auraient pu être évités. 

L’Europe comptabilise actuellement près de 100 millions de véhicules diesel. 10 000 décès prématurés par an pourraient cependant être attribués aux émissions d’oxydes d’azote de ces voitures, selon le docteur Jens Borken-Kleefeld et son équipe qui viennent de publier le résultat de leurs études dans la revue Environmental Research Letters. Une carte publiée avec l’étude illustre également une concentration plus élevée de particules fines en France, en Allemagne et en Italie. L’oxyde d’azote produirait en effet des particules fines responsables de différentes maladies cardiaques et pulmonaires, selon le docteur Borken-Kleefeld.

L’étude recommande aux gouvernements une introduction des moteurs à essence plus efficaces et hybrides qui proposent actuellement les mêmes niveaux d’émissions de gaz carbonique que les moteurs diesel. Le docteur Borken-Kleefeld précise en revanche que l’étude n’exclut pas les véhicules lourds qui sont régis par des règles beaucoup plus strictes, mais qui émettent également du NOx en excès par rapport aux automobiles classiques.

>>> Lire aussi Le Royaume-Uni veut également interdire les voitures à essence et diesel d’ici 2040