Accueil » Dossier » La fabuleuse histoire de la 4e licence 3G

La fabuleuse histoire de la 4e licence 3G

1 : 10 ans de rebondissements 2 : 7 septembre 2001 : Coup d'envoi 3 : 1er décembre 2005 : Amende record 4 : 5 octobre 2006 : L'idée d'une 4e licence 5 : 31 juillet 2007 : Free se place 6 : 9 octobre 2007 : Licence refusée à Iliad 7 : 28 novembre 2007 : Rabais sur la licence 8 : 30 avril 2008 : Free toujours candidat 9 : 18 octobre 2008 : Les nouvelles conditions 11 : 30 juin 2009 : La date fatidique

12 janvier 2009 : Une licence découpée

Image 1 : La fabuleuse histoire de la 4e licence 3GLe gouvernement annonce les conditions d’attribution : dans une première phase, un nouvel opérateur pourra acheter un premier lot de 5 MHz (sur les 15 disponibles), pour 210 millions d’euros, et devra ensuite verser 1% de son chiffre d’affaire annuel à l’Etat. La phase deux, dont les modalités précises devraient être connues d’ici le mois de juin, prévoit d’attribuer les deux lots de 5 MHz à un opérateur existant ou arrivant. Free est plus que jamais pressenti pour être le nouvel opérateur de téléphonie mobile.

Son PDG Maxime Lombardini se montre d’ailleurs optimiste quant à l’issue de la candidature : « Aujourd’hui je ne vois pas de concurrent de taille. Avec nos 4 millions d’abonnés et notre volonté depuis 3 ans de devenir opérateur mobile, nous sommes légitimes pour obtenir cette 4e licence mobile. » (L’Express)

Sommaire :

  1. 10 ans de rebondissements
  2. 7 septembre 2001 : Coup d'envoi
  3. 1er décembre 2005 : Amende record
  4. 5 octobre 2006 : L'idée d'une 4e licence
  5. 31 juillet 2007 : Free se place
  6. 9 octobre 2007 : Licence refusée à Iliad
  7. 28 novembre 2007 : Rabais sur la licence
  8. 30 avril 2008 : Free toujours candidat
  9. 18 octobre 2008 : Les nouvelles conditions
  10. 12 janvier 2009 : Une licence découpée
  11. 30 juin 2009 : La date fatidique