Accueil » Dossier » La fabuleuse histoire de la 4e licence 3G

La fabuleuse histoire de la 4e licence 3G

1 : 10 ans de rebondissements 2 : 7 septembre 2001 : Coup d'envoi 3 : 1er décembre 2005 : Amende record 5 : 31 juillet 2007 : Free se place 6 : 9 octobre 2007 : Licence refusée à Iliad 7 : 28 novembre 2007 : Rabais sur la licence 8 : 30 avril 2008 : Free toujours candidat 9 : 18 octobre 2008 : Les nouvelles conditions 10 : 12 janvier 2009 : Une licence découpée 11 : 30 juin 2009 : La date fatidique

5 octobre 2006 : L’idée d’une 4e licence

Image 1 : La fabuleuse histoire de la 4e licence 3GL’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP, successeur de l’ART) lance une consultation publique sur l’utilisation de la fréquence 2 GHz par les réseaux 3G. Cette démarche a pour objectif de consulter les acteurs sur une éventuelle quatrième licence 3ème Génération. En cas d’échec, cette fréquence sera attribuée aux réseaux 3G existants. Bouygues Telecom, Orange et SFR ont donc doublement intérêt à rester en trio.

Plusieurs candidats se déclarent intéressés. L’Arcep précise ce jour là que « Compte tenu des travaux techniques et des investissements nécessaires dans ces bandes, il ne sera pas possible d’intégrer ultérieurement de nouveaux acteurs dans le schéma de partage une fois celui-ci mis en place ». Il n’y aura donc probablement jamais de 5e licence 3G.

Sommaire :

  1. 10 ans de rebondissements
  2. 7 septembre 2001 : Coup d'envoi
  3. 1er décembre 2005 : Amende record
  4. 5 octobre 2006 : L'idée d'une 4e licence
  5. 31 juillet 2007 : Free se place
  6. 9 octobre 2007 : Licence refusée à Iliad
  7. 28 novembre 2007 : Rabais sur la licence
  8. 30 avril 2008 : Free toujours candidat
  9. 18 octobre 2008 : Les nouvelles conditions
  10. 12 janvier 2009 : Une licence découpée
  11. 30 juin 2009 : La date fatidique