Accueil » Actualité » La Formule E aura son championnat du monde l’an prochain

La Formule E aura son championnat du monde l’an prochain

La FIA vient d’annoncer que la compétition de Formule E disposera du titre de championnat du monde à compter de la saison 2020-2021. On peut y voir une reconnaissance de la légitimité des véhicules électriques, mais aussi un potentiel greenwashing du sport automobile.

La Formule E est une compétition qui existe depuis 2014 et qui est plus ou moins le pendant électrique de la Formule 1, la différence majeure est que les courses ne se déroulent pas sur circuit, mais en ville sur un tracé temporaire appelé ePrix, y compris dans les rues de Paris.

Image 1 : La Formule E aura son championnat du monde l’an prochain

La compétition de Formule E obtient le statut de championnat du monde

La Formule E ou Formule Électrique est la représentation parfaite du futur de l’automobile. Elle montre que des véhicules électriques peuvent rivaliser avec leurs homologues thermiques et qu’à ce titre ils méritent d’être considérés avec sérieux. C’est la position qu’a adopté la FIA en donnant à la compétition de Formule E le statut de championnat du monde à partir de la saison 2020 – 2021. Il s’agit donc de la seule compétition de monoplaces avec la Formule 1 à recevoir cette distinction.

Ca fonctionne comment une formule E ?

Du chemin a donc été fait depuis la première saison en 2014 – 2015 pendant laquelle seule la Spark-Renault SRT 01E était homologuée. Le pilote remportant la compétition se verra donc attribuer le titre de champion du monde, ce que la FIA, la Fédération Internationale de l’Automobile, considère comme important, même si dans les faits cela ne change pas les gains ou les bénéfices qu’ils recevront. Toutefois, du côté des marques, ce titre de champion du monde des constructeurs pourrait faire une différence pour le marketing de leurs modèles de voitures électriques de série.

Parmi les raisons qui ont motivées la FIA a prendre sa décision, on retrouve le soutien croissant du public pour cette discipline ainsi que le soutien de grands constructeurs comme Mercedes-Benz, BMW, Nissan, Jaguar ou Porsche. Il faut aussi reconnaitre qu’il s’agit d’un bon moyen pour la fédération de verdir son image, celle-ci pouvant mettre en avant l’aspect « écologique » de ce type de véhicules. Il faudra encore de nombreuses années pour que la formule E pour éclipser la Formule 1.

Source : Engadget