Accueil » Actualité » La France tape sur les doigts de Google et lui inflige une amende de 50 millions d’euros

La France tape sur les doigts de Google et lui inflige une amende de 50 millions d’euros

Image 1 : La France tape sur les doigts de Google et lui inflige une amende de 50 millions d'euros

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a estimé que Google n’est pas assez transparent et ne facilite pas assez l’accès aux réglages de confidentialité des utilisateurs. En conséquence, la CNIL a infligé une amende de 50 millions d’euros au géant mondial de la recherche en application du règlement général sur la protection des données en vigueur depuis mai 2018. Google est la quatrième compagnie à en subir les effets, mais c’est bien la première fois que l’État français sévit.

>> Google Maps affiche désormais les limites de vitesse et signale les radars

Ce type de sanction ne sera probablement pas la dernière, puisque Facebook, autre entreprise connue pour l’opacité de sa gestion des données privées, est elle aussi dans le collimateur des législateurs européens. Les gouvernements du monde entier suivent de près l’évolution des usages en Europe, tant les géants de la Silicon Valley ont désormais le pouvoir, de par leurs pratiques, de déstabiliser même involontairement, les institutions en place.

La firme de Mountain View génère des milliards de revenus en exploitant les données des utilisateurs pour leur proposer des publicités ciblées. La somme de 50 millions € demandée aujourd’hui parait donc dérisoire comparée aux 4,34 milliards € réclamés par l’UE l’année dernière. Mais si la compagnie est menacée de devoir payer cette somme à une fréquence régulière, il ne fait nul doute qu’elle changera ses pratiques pour se mettre en conformité avec la législation.