Accueil » Dossier » La high-tech prend le large

La high-tech prend le large

Image 1 : La high-tech prend le large

Et en plus … il vole !

Lorsqu’un designer français spécialisé dans la création d’intérieurs pour avion, par ailleurs amoureux de la mer, imagine le bateau du futur cela donne cet étonnant yacht trimaran qui peut être converti à la demande en avion. Un exploit possible grâce aux quatre mâts mobiles de 40 mètres orientables individuellement en fonction de la direction du vent, dont deux sont rabattables juste avant l’envol. L’intérieur est équipé grand luxe avec deux ponts dont l’un avec chambre principale, cuisine, salon et le second recueillant trois chambres supplémentaires ainsi qu’une salle de bain.   

Image 2 : La high-tech prend le large

Luxueux et écolo

WHY est le nom d’un projet de yachts issu d’un partenariat entre Wally, le spécialiste des navires haut-de-gamme, et Hermès, l’un des fleurons du luxe à la française. Le concept part du principe que posséder une ile déserte c’est bien, mais que si elle pouvait se déplacer sur la mer et avoir un impact environnemental extrêmement réduit ce serait mieux. Ses concepteurs ont donc imaginé un palace flottant où la démesure ne rivalise qu’avec l’élégance et  une certaine idée du développement durable.

Le plus grand des modèles imaginés mesure en effet 58 mètres de long sur 38 mètres de large et peut accueillir 16 passagers ainsi que 24 membres d’équipage disposant au total de 3 900 m2 de surface décorés et agencés par Hermès. De substantielles économies d’énergie sont obtenues à l’aide des 900 m2 de panneaux solaires photovoltaïques et des 60 m2 de panneaux solaires thermiques permettant d’économiser annuellement l’équivalent de 160 000 litres de carburant. Le WHY est également équipé d’un système de récupération d’eau de pluie et de traitement et de purification biologique des eaux usées, d’un séparateur-broyeur-compacteur de déchets, d’une peinture anti-encrassement…

Image 3 : La high-tech prend le large

Scooter des mers à hydrofoil

Inspiré des formes du dauphin, ce scooter des mers au look très sportif est équipé d’hydrofoils avant et arrière qui font office « d’ailes » en élevant le scooter au dessus de l’eau lorsqu’il prend de la vitesse. En réduisant considérablement le contact entre le corps de l’engin et l’eau, ils permettent de mieux manœuvrer, de provoquer moins, voir aucune secousse en passant sur les vagues et, enfin,  d’atteindre des vitesses supérieures à celles des appareils traditionnels. 

Image 4 : La high-tech prend le large

1 400 chevaux au soleil

Le projet CODE X nous vient de Suisse et a la particularité d’être un bateau de course à propulsion hybride. Il est équipé de deux moteurs de 710 chevaux dignes d’une Formule 1 alimentés par un méthanol neutre en rejets de carbone à base de siliciumet de deux moteurs électriques alimentés par des panneaux solaires.   

Image 5 : La high-tech prend le large

Infiniment profilé

L’INFINITAS est le second projet de l’agence de design américaine spécialisée dans les yachts de luxe Schöpfer Yachts. Mesurant un peu plus de 90 mètres, il à été inspiré par le symbole de l’infini en reprenant la forme d’une boucle fermée obtenue par l’intermédiaire de la configuration du pont arrière et de la construction elliptique de la partie centrale bu bateau. Le niveau principal accueille deux ponts, les espaces communs (salle à manger, cuisine, etc.), les espaces de stockage et, à l’avant, une plate forme d’atterrissage pour hélicoptère. Les second et troisième niveaux étant quant à eux réservés aux suites des invités, à la suite du propriétaire, la cabine de pilotage et le pont supérieur.        

Image 6 : La high-tech prend le large

Un Yacht à la mode Kite

Conçu par la diplômée de design industriel Stefanie Krüke, le concept de Kite Sailing Kitano Yacht allie les caractéristiques et les finitions haut de gamme d’un yacht pouvant accueillir huit personnes au mode de propulsion utilisé par les kite surfs. Une voile de grande taille (de 50 à 110 m2) est reliée au vaisseau par un ensemble de filins afin de profiter d’éventuels vents favorables et ainsi économiser du carburant.    

Image 7 : La high-tech prend le large

Un yacht et son île flottante

« Project Magnitude » est un méga yacht de luxe imaginé par le designer industriel Lukasz Opalinski pour le compte du constructeur Oceanco. Il s’agit d’un navire de 90 mètres de long qui fait la part belle à d’immenses baies vitrées et aux toutes dernières technologies en matière de palaces flottants. Il dispose de 6 niveaux accueillants entre autres équipements une piscine, un espace d’appontage pour hélicoptère, une salle de cinéma… Cerise sur le gâteau, il est livré avec un « ponton-île-flottante » détachable muni d’une seconde petite piscine destinée aux invités qui souhaiteraient s’isoler.     

Image 8 : La high-tech prend le large

Un paquebot multicoque écolo

EOSEAS est un projet étonnant et futuriste des chantiers STX de Saint-Nazaire (anciens Chantiers de l’Atlantique). C’est un navire de croisière multicoque de 305 mètres de long équipé de cinq mâts ne comptant pas mois de 1403 cabines pour les passagers (plus de 3 300 passagers au total). Il a été étudié conformément à la démarche ECORIZON, un programme environnemental basé sur les dernières innovations technologiques visant à protéger l’eau et son écosystème. Outre la propulsion, assurée par les 12 440 m2 de voiles, il utilise le gaz naturel, des panneaux solaires et l’énergie fournie par le traitement des déchets afin d’alimenter les différents générateurs électriques nécessaires à l’électricité du navire ou la production de chaud et de froid. Il est également doté d’un système de récupération des eaux de pluie et d’une centrale de recyclage des eaux usées.       

Voir la vidéo

Image 9 : La high-tech prend le large

Vision sous-marine incluse !

Pourquoi se contenter d’une vue sur la mer alors que l’on pourrait aussi découvrir ce qu’il y a dessous. Imaginé par Jonathan Owen Pearson ce sous-marin de luxe mesurant 44 mètres est propulsé par deux turbines elles mêmes alimentés par piles à combustible (hydrogène).

Image 10 : La high-tech prend le large

Un yacht à énergie solaire

L’agence de design turque Designnobis souhaitait revenir aux sources de la navigation en terme de pollution … c’est-à-dire aucune. Elle a imaginé pour cela le Volitan, un yacht propulsé uniquement par le vent et le soleil. Ses « voiles » orientables, qui peuvent être rabattues vers l’avant en cas de gros temps, sont recouvertes d’une double couche de cellules photovoltaïques permettant d’alimenter deux moteurs électriques de 200 chevaux.     

Image 11 : La high-tech prend le large

Avion voilier ou bateau volant ?

Décidément plein d’imagination lorsqu’il s’agit de créer des bateaux volants, Yelken Octuri, designer français spécialisé dans le secteur aéronautique  (voir « Et en plus … il vole !) à cette fois dessiné les bases d’un petit navire de quatre places qui, une fois ses voiles rabattues et les deux excroissances du pont relevées, se transforme en avion.

Image 12 : La high-tech prend le large

Luxe, vent et… hydrogène

Ce concept-yacht de 57 mètres, imaginé par le designer slovène Erik Sifrer, est propulsé par deux aéro-voiles de 1 900 m2 et, en appoint, par deux moteurs à hydrogène de 950 Kw. Il peut être piloté très simplement par le biais de son système de navigation entièrement automatisé équipé d’un unique écran muni de quelques boutons.  

Image 13 : La high-tech prend le large

Un sous-marin de poche

Le Deep Flight Super Falcon n’est pas à proprement parlé un engin du futur puisqu’il en existe d’ores et déjà un exemplaire, possédé par le milliardaire américain Tom Perkins qui l’a installé sur son yacht. Il préfigure cependant ce qui pourrait devenir une nouvelle manière de découvrir le dessous des océans. C’est un mini sous-marin de deux places qui ne ressemble pas à un avion par hasard puisqu’il en reprend quelques unes des caractéristiques.  Propulsé par deux moteurs électriques, il peut être dirigé dans les trois dimensions par le biais de sa gouverne de profondeur qui fait lever ou baiser le nez de l’appareil. Les ailerons le font pivoter selon son axe longitudinal et, enfin, deux dérives permettant d’orienter le nez d’un côté ou de l’autre.

Image 14 : La high-tech prend le large

Le bateau de Batman ?

… pas tout à fait mais on pourrait s’y tromper tant le design de ce yacht est à la fois élégant et futuriste. Il est le fruit de l’imagination du designer Hyun Seok Kim et a la particularité d’avoir un toit ouvrant aisément manœuvrable en cas de fortes chaleur ou de pluie. Il dispose, à l’intérieur, d’une chambre, d’une cuisine, de bains de soleil et d’un espace central ou les passagers peuvent se réunir en profitant d’un des huit fauteuils, dont quatre sont pliables.