Accueil » Actualité » La limite de l’héliosphère a été cartographiée pour la première fois

La limite de l’héliosphère a été cartographiée pour la première fois

Grâce à cette nouvelle cartographie, les scientifiques peuvent désormais mieux appréhender l’interaction entre vents solaires et interstellaires.

Pendant de longues années, la frontière de l’héliosphère ne s’est résumée qu’à de simples travaux théoriques. Désormais, une cartographie précise permet aux scientifiques de mieux appréhender le sujet. Ainsi, la limite de l’héliosphère peut aujourd’hui être précisément mesurée, avec une vue en 3D. Si pendant de longues années, on pensait que sa forme ressemblait à celle d’une comète, les schémas lui offrent une forme de ballon dégonflé.

Une impressionnante cartographie 3D
Une impressionnante cartographie 3D – Crédit : Los Alamos National Laboratory

Grâce aux données du satellite Interstellar Boundary Explore, les scientifiques ont pu schématiser précisément les frontières de cette zone. Elle porte un nom précis : l’héliopause.

De précieuses informations

Les scientifiques se sont inspirés de la manière dont les chauves-souris utilisent le sonar. « Tout comme les chauves-souris envoient des impulsions de sonar dans toutes les directions et utilisent le signal de retour pour créer une carte mentale de leur environnement, nous avons utilisé le vent solaire du Soleil, qui sort dans toutes les directions, pour créer une carte de l’héliosphère » explique ainsi Reisenfeld, chef du projet.

Le signal obtenu dépend de l’intensité du vent qui frappe l’héliogaine. Le satellite parvient ainsi à mesurer sa taille et son intensité. Cette méthode a ainsi permis de créer une carte en 3D grâce aux données solaires collectées entre 2009 et 2019. « Nous pouvons voir la limite de l’héliosphère de la même manière qu’une chauve-souris utilise un sonar pour voir les parois d’une grotte » ajoute ainsi l’équipe.

Si ce laps de temps paraît si long, c’est que les distances sont pour le moins importantes. Ces dernières sont mesurées en unités astronomiques (UA). Pour exemple, 1 UA est la distance de la terre au soleil. La carte 3D montre ainsi que la distance séparant l’héliopause du soleil est de 320 UA ! Pour comparaison, l’orbite de Neptune ne s’étend « que » sur 60 UA.

La cartographie révèle ainsi une distance assez phénoménale, presque inattendue. Mais elle permet surtout de concrétiser un sujet, longtemps abstrait.

Source : Phys.org

La Terre renferme des particules du Soleil vieilles de 4,5 milliards d’années