Accueil » Actualité » La Llorona n’est pas le film de fantômes auquel vous vous attendiez

La Llorona n’est pas le film de fantômes auquel vous vous attendiez

La Llorona de Jayro Bustamante est un film fortement politisé, basé sur une légende populaire d’Amérique centrale.

Le film produit par l’un des rares réalisateurs Guatémaltèque est, selon les critiques, un excellent film indépendant. La Llorona se base sur une légende populaire d’Amérique centrale : la Llorona est l’archétype de la « pleureuse », une âme en peine, errant dans les rues à la recherche de ses enfants qu’elle a elle-même noyés. Elle les cherche la nuit auprès des rivières et des lacs, en pleurant et criant de douleur.

Image 1 : La Llorona n’est pas le film de fantômes auquel vous vous attendiez

Dans la tradition populaire, il existe plusieurs versions de cette légende. Le parti pris du film, réalisé par le Guatémaltèque Jayro Bustamante, est de tisser la trame de l’histoire avec une vision plus large : celle de la retombée d’un génocide sur plusieurs générations. Dans le scénario, un général à la retraite et criminel de guerre, Enrique, fait face à des accusations de génocide contre les populations autochtones du pays. Lorsque le tribunal annule sa condamnation, des manifestations de masse explosent. La famille se cache alors dans une maison de campagne et commence à être tourmentée par des phénomènes inexplicables.

La version fantastique d’un véritable génocide guatémaltèque

La Llorona n’est pas un film de fantômes comme les autres. Le film baigne dans un univers gothique, dans lequel la famille d’Enrique s’effondre petit à petit sous le poids de ses péchés. Ce qui est particulièrement puissant dans cette réalisation, c’est le contexte social et politique dans lequel il s’inscrit et la dimension de vengeance surnaturelle qui tourmente la famille du criminel de guerre. En effet, si le personnage d’Enrique est fictif, le génocide guatémaltèque et les crimes de guerre qui en résultent sont bien réels. En effet, entre 1982 et 1983, le régime militaire au pouvoir a massacré des milliers de civils, pour la plupart d’origine Maya.

La Llorona sera diffusé par la plateforme de streaming spécialisé dans les films d’horreur, Shrudder.

Source : Theverge