Accueil » Actualité » La Maison-Blanche veut que Google mette fin au projet Dragonfly

La Maison-Blanche veut que Google mette fin au projet Dragonfly

Image 1 : La Maison-Blanche veut que Google mette fin au projet DragonflyLa nouvelle de la collaboration entre Google et le gouvernement chinois en vue de créer un moteur de recherche avait créé l’émoi auprès des professionnels du Web, mais aussi parmi les employés de la compagnie. À présent, même la Maison-Blanche s’en mêle et demande au géant de la recherche de cesser immédiatement le développement de cet outil.

>> Barack Obama nous fait visiter la Maison Blanche dans une vidéo VR

À en croire The Wall Street Journal, le gouvernement étasunien aurait signifié sa désapprobation à travers les paroles du vice-président Mike Pence, qui a affirmé que le projet Dragonfly « renforcerait la censure du Parti communiste et compromettrait la vie privée des utilisateurs chinois ». Ce moteur de recherche associerait en effet chaque recherche à un numéro de téléphone, et les numéros de téléphone ont valeur de carte d’identité en Chine. L’intervention du haut fonctionnaire pourrait donc bien signer l’arrêt définitif du projet chinois de Google.

Bien que Sundar Pichai, le PDG de l’entreprise, n’ait jamais confirmé ou nié l’existence de ce projet, on se doute qu’un tel programme représente un énorme enjeu économique pour la compagnie. Mais l’idée même de collaborer à la dictature chinoise est très impopulaire auprès des employés. Mille quatre cents d’entre eux ont d’ores et déjà signé une pétition demandant plus de transparence quant à ce projet.

>> À lire : La Chine va équiper toutes ses voitures en puces RFID