Accueil » Actualité » La NASA a une nouvelle méthode pour trouver des planètes habitables

La NASA a une nouvelle méthode pour trouver des planètes habitables

Image 1 : La NASA a une nouvelle méthode pour trouver des planètes habitables

L’agence spatiale américaine NASA compte, jusqu’à maintenant, des milliers voire des millions d’exoplanètes pouvant contenir la vie dans l’espace. Consulter ces planètes une à une pourrait cependant prendre un temps énorme à l’agence qui vient d’annoncer une nouvelle approche.

Mieux analyser les spectres lumineux

Plusieurs mois avant la mise en service du nouveau télescope spatial James-Webb, la NASA découvre que les planètes faisant partie par exemple du système Trappist-1 peuvent conserver leurs océans pendant des milliards d’années en émettant une quantité optimale de rayons infrarouges. C’est le cas des étoiles naines rouges. Une équipe du Goddard Institute for Space Studies de la NASA et du « Earth-Life Science Institute » de l’Institut de Technologie de Tokyo vient en effet de découvrir que la vitesse de rotation de ces planètes permet à l’eau en surface de se maintenir à l’état liquide.

>>> Lire aussi La NASA a découvert un astéroïde au comportement très étrange

Un nouveau modèle 3D de dispersion atmosphérique a été utilisé par la NASA pour vérifier les différentes hypothèses. Il a été confirmé que l’intensité de l’évaporation de l’eau d’une exoplanète dépend également de l’émission de rayon infrarouge et de sa distance avec son étoile parente. Une analyse de la composition atmosphérique et stratosphérique de ces planètes permet ainsi aux chercheurs de mieux déterminer l’habitabilité de la planète, selon Anthony Del Genio, de la NASA, qui précise que la présence importante de vapeurs d’eau dans ces zones témoigne de l’hostilité de la région.