Accueil » Actualité » La NASA s’est (aussi) fait hacker

La NASA s’est (aussi) fait hacker

Image 1 : La NASA s’est (aussi) fait hacker

La NASA a annoncé à ses employés que l’un des serveurs de l’agence a été victime d’une faille de sécurité le 23 octobre dernier. De nombreuses informations, dont les numéros de sécurité sociale du personnel, ont ainsi été dévoilées.

>> Nasa : Voyager 2 est rentré dans l’hyperespace

Un peu moins d’un mois après les faits, la NASA affirme être encore en train d’enquêter sur les tenants et les aboutissants de cette faille. À en croire les propos de SpaceRef, l’agence n’aurait pas encore réussi à déterminer précisément qui en son sein a été touché par cette attaque. La seule certitude à l’heure actuelle est que les serveurs « visités » contiennent les dossiers du personnel ayant travaillé pour l’organisme entre juillet 2006 et octobre 2018. L’agence spatiale leur demande de prendre toutes les précautions d’usage pour éviter d’être victime d’un vol d’identité, par exemple.

Un représentant de la NASA, contacté par Gizmodo, affirme que « l’agence n’estime pas que ses missions soient menacées par ces intrusions ». En ces temps de « cyberguerre », il est difficile de déterminer qui est le commanditaire de ces attaques ciblées, mais de nombreux experts pointent les autorités chinoises du doigt. Celles-ci se seraient lancées depuis quelques années dans une grande campagne de collecte d’informations. Leur objectif serait de repérer de possibles « personnes d’intérêt », mais aussi d’identifier les espions, et de suivre les faits et gestes des responsables gouvernementaux étrangers.