Accueil » Actualité » La NASA va desceller deux échantillons de roches lunaires, une première depuis 40 ans

La NASA va desceller deux échantillons de roches lunaires, une première depuis 40 ans

Depuis 1972, La NASA a conservé tous les échantillons prélevés durant la dernière mission lunaire Apollo 17. L’agence spatiale a enfin décidé d’en desceller deux pour les étudier avec les moyens techniques modernes, et ainsi préparer son retour sur la Lune.

Le 7 décembre 1972, le lanceur Saturn V emmenait trois astronautes pour la dernière mission lunaire : Apollo 17. La mission la plus longue aussi avec une durée totale de onze jours passés dans l’espace, dont trois sur la Lune. Comme pour les missions précédentes, l’un d’entre eux reste en orbite autour de la lune alors que les deux autres ont rejoint la surface de la lune à bord du module lunaire. 

Image 1 : La NASA va desceller deux échantillons de roches lunaires, une première depuis 40 ans

Les objectifs d’Apollo 17 sont essentiellement scientifiques. La vallée de Taurus-Littrow, le site d’alunissage, n’a encore jamais été exploré, et montre les signes d’une activité volcanique récente. Le lieu idéal pour collecter des échantillons de roches pour comprendre la géologie de la Lune. Pour la première fois d’ailleurs, le module lunaire embarque un scientifique, le géologue Harrison H. Schmitt. Durant trois sorties extravéhiculaires, les astronautes parcourent 36 km à bord du rover lunaire, et collectent 110 kg d’échantillons de roches lunaires. 

Les astronautes dormiront dans ces hamacs durant leur voyage vers la Lune

La NASA savait dès 1970 qu’Apollo 17 était la dernière mission lunaire. Elle a donc décidé de conserver les échantillons, et ce n’est qu’il y a quelques jours que l’agence spatiale a décidé d’en desceller deux : les prélèvements 73001 et 73002. Deux facteurs ont motivé cette décision. Depuis leur collecte, les progrès scientifiques et techniques permettent d’en tirer vraiment profit par rapport aux technologies d’il y a près de 50 ans. D’autre part, la NASA doit préparer son retour sur la lune. Le programme Artemis prévoit un alunissage pour 2024 qui sera suivi de missions régulières, jusqu’à l’installation d’un poste permanent sur la Lune en 2028. Pour y parvenir, les astronautes auront besoin d’eau. Pour s’en assurer, la NASA a mis au point le Rover VIPER pour rechercher de la glace au pôle Sud de la Lune.

La NASA teste le Rover Mars 2020 en condition martienne

Source : NASA