Accueil » Actualité » La plus grosse explosion cosmique après le Big Bang vient d’être détectée par des astronomes

La plus grosse explosion cosmique après le Big Bang vient d’être détectée par des astronomes

Une équipe de recherche a pu détecter la plus grosse explosion jamais observée dans l’univers. À environ 390 millions d’années-lumière de la Terre, elle a dégagé tellement d’énergie qu’elle s’étend sur une zone d’environ 15 Voies lactées.

Image 1 : La plus grosse explosion cosmique après le Big Bang vient d’être détectée par des astronomes
Amas Ophiuchus – Crédit: X-ray: NASA/CXC/Naval Research Lab/Giacintucci, S.; XMM:ESA/XMM; Radio: NCRA/TIFR/GMRTN; Infrared: 2MASS/UMass/IPAC-Caltech/NASA/NSF

Installé dans une zone très tranquille de la Voie lactée, notre système solaire peut donner le sentiment d’un univers harmonieux et stable. Pourtant, des phénomènes cataclysmiques continuent de l’agiter et passionnent les cosmologistes et les astrophysiciens. Ils y voient les clés qui permettent de comprendre l’univers et d’expliquer son origine. L’équipe de chercheurs menée par le docteur Simona Giacintucci du Naval Research Laboratory aux États-Unis vient de détecter le plus gigantesque d’entre eux. Elle a en effet repéré l’explosion la plus importante jamais observée dans l’univers.

Une fantastique explosion a secoué notre galaxie il y a 3,5 millions d’années

Une explosion gigantesque qui s’étend sur la surface de 15 Voies lactées

L’explosion s’est produite dans l’amas de galaxies d’Ophiuchus, à environ 390 millions d’années-lumière de la Terre. Les chercheurs ont pu déterminer qu’elle provient d’un trou noir supermassif au centre d’une galaxie, et qu’elle a été si violente qu’elle a percé une cavité dans le gaz à l’état de plasma autour du trou noir. Selon eux, l’énergie dégagée a « nettoyé » une zone qui peut contenir 15 Voies lactées.

De mystérieuses explosions cosmiques éclairent l’espace toutes les secondes

Au départ sceptiques sur la possibilité d’une explosion aussi gigantesque, les chercheurs ont finalement pu la confirmer à partir des données recueillies par 4 télescopes : l’observatoire à rayons X Chandra de la NASA, XMM-Newton de l’ESA, le Murchison Widefield Array (MWA) en Australie occidentale et le Giant Metrewave Radio Telescope (GMRT) en Inde. Selon, eux, la découverte est certainement la première d’une longue série, notamment grâce à de nouveaux moyens d’observations. Les premières observations ont pu être réalisées en disposant des 2048 antennes du radiotélescope MWA, ce nombre va bientôt doubler pour améliorer la sensibilité d’un facteur 10. Les chercheurs seront peut-être alors en mesure d’identifier les causes de l’explosion.

Un télescope de la NASA filme une explosion sur une petite comète

Source : Phys.org