Accueil » Actualité » La polémique UFC Que choisir/Numericable

La polémique UFC Que choisir/Numericable

Grosse colère de l’association UFC/Que Choisir après que l’Assemblée Nationale ait adopté un amendement dans le cadre de la loi de modernisation de l’Economie qui permet à Numericable « d’échapper à la future règlementation » sur l’Internet à très haut débit par fibre optique.

Pour l’UFC Que choisir, Numericable pourrait « tuer la concurrence. » Explications.

« Une bourde monumentale »

Le texte en question, l’article 29 de la LME prévoit un cadre aux relations entre opérateurs et gestionnaires d’immeubles. En résumé, il prévoit que les copropriétés devront permettre l’accès des opérateurs de fibre optique, mais qu’en contrepartie, ceux-ci devront signer une convention qui précise leurs obligations, obligation à laquelle Numericable échappe donc du fait de cet amendement !

« Avec cet amendement, Numericable sera libre de pénétrer dans les immeubles où il est déjà présent et de déployer ses infrastructures sans que les copropriétés, encore traumatisées par ses agissements lors du déploiement du câble, aient leur mot à dire », jure l’UFC dans un communiqué diffusé à la presse.

L’association dénonce ce texte qui, selon elle, va permettre à Numericable d’échapper à la future règlementation. Elle publie un communiqué commun avec l’ARC (Association des responsables de copropriété) dans lequel elle s’insurge contre ce « cadeau de dernière minute fait à Numericable, une bourde monumentale. »

Numericable se rebiffe

Par voie de presse, Numericable réagit à ces propos :

« Numericable développe la fibre optique et ouvre ses réseaux. Contrairement aux propos mensongers et diffamatoires d’UFC Que Choisir, la loi telle qu’adoptée par l’Assemblée Nationale place Numericable à égalité avec tous les autres opérateurs de fibre optique en matière de mutualisation et de conventions avec les propriétaires ou gestionnaires d’immeubles. Elle constate simplement que les réseaux existants à haut débit conservent évidemment leur capacité à se moderniser dans les installations actuelles sans travaux ni nuisances, sur la base des accords d’installation initiaux. Au contraire, Numericable a rénové à ce jour trois millions de prises en fibre optique en FTTB et apporte le meilleur du triple-play à très haut débit : Internet à 100 Megas, télévision haute définition et plus de 230 chaînes, VOD, téléphonie. L’entreprise apporte donc une concurrence nouvelle et attendue par les consommateurs dans les services très haut débit. Numericable est à ce jour le seul opérateur à avoir effectivement ouvert son réseau à un opérateur concurrent, dans le cadre d’un contrat portant sur plus de 100000 prises en mars dernier. »

Dont acte. Au Sénat maintenant de valider, ou non, ce texte de loi.