Accueil » Actualité » La police californienne a utilisé un drone pour déjouer une prise d’otage

La police californienne a utilisé un drone pour déjouer une prise d’otage

Image 1 : La police californienne a utilisé un drone pour déjouer une prise d'otage

Le 8 février dernier, un client du restaurant Denny’s de San Jose, en Californie, a pris un employé de l’établissement en otage. Les forces de l’ordre furent mobilisées pendant douze heures, alors que le malfaiteur s’était retranché à l’intérieur. Les policiers affirment avoir utilisé les informations fournies par un drone pour déloger le forcené.

>> Lire : [Test] DJI Mavic Pro : que vaut le drone pliable de DJI ?

Les drones sont devenus des objets de loisir très courants, mais ce sont bel et bien les forces de police et militaires qui en font le plus souvent usage. L’avènement de l’intelligence artificielle associée à l’autonomie toujours plus grande de ces appareils volants permettent depuis longtemps aux forces américaines de frapper ses ennemis à distance. Le dénouement de la prise d’otage est bien plus pacifique, le drone utilisé par la police de Campbell n’ayant servi qu’à recueillir des informations sur la situation à l’intérieur de la boutique.

Les techniques « classiques » telles que l’utilisation de gaz lacrymogène et autres tentatives d’intimidation ne fonctionnant pas, la police du comté à décider de placer le drone US-1 d’Impossible Aerospace en position géostationnaire au-dessus du restaurant. L’appareil a permis aux forces de l’ordre de découvrir que le gaz lacrymogène utilisé était inefficace, car il s’évacuait par la ventilation du restaurant. La solution était toute trouvée : il fallait envoyer encore plus de lacrymogènes. L’homme n’a pas tardé à se rendre, et aucun blessé n’est à déplorer.

>>> Comparatif drones : comment choisir ? Lequel acheter ?