Accueil » Actualité » La pratique sportive du vélo est autorisée durant le confinement

La pratique sportive du vélo est autorisée durant le confinement

La pratique du vélo pour son loisir est autorisée durant le confinement, a annoncé le ministère de l’Intérieur qui affirme ne l’avoir jamais interdit. Il s’agit en réalité d’une erreur d’interprétation.

Image 1 : La pratique sportive du vélo est autorisée durant le confinement
Crédit : fotologic CC BY 2.0

Le 26 mars, le Ministère de l’Intérieur publiait sur Twitter une iconographie indiquant les cas dans lesquels l’utilisation d’un vélo était autorisée. Le premier concernait les enfants. Accompagnés d’un adulte à pied, ils ont le droit de faire du vélo sur la voie publique pour se dépenser. Une autorisation limitée à une heure par jour et à 1 km à la ronde de chez soi.

Confinement : visualisez le périmètre de 1 km pour vos sorties autorisées autour de chez vous

Le second concerne toutes les personnes autonomes, adultes ou adolescents. Pour eux, enfourcher sa bicyclette est autorisé en cas de déplacement obligatoire. Elle peut être utilisée comme moyen de locomotion pour se rendre chez le médecin, à son bureau si télétravail impossible, ou encore pour aller faire ses courses.

La troisième iconographie est celle incriminée aujourd’hui puisqu’elle montrait un cycliste sportif barré légendé par « Sport, Loisir ». Interdiction du vélo pour son loisir, voilà ce que l’on a compris. Pourtant, on apprend aujourd’hui que tous les Français ont fait une erreur d’interprétation.

Seule la pratique professionnelle du vélo est interdite

Le ministère de l’Intérieur et la Fédération française de cyclisme (FFC) « voulaient dire la pratique cycliste professionnelle, c’est non, mais beaucoup ont compris le vélo, c’est non », explique Olivier Schneider, président de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB). De son côté, le ministère de l’Intérieur réaffirme que « ce sont les déplacements qui sont réglementés et non l’usage de la bicyclette ».

Une mauvaise interprétation qui a malheureusement conduit à des incidents avec les forces de l’ordre. La FUB rapporte ainsi avoir reçu plus de 1000 témoignages de cyclistes abusivement verbalisés.

Parmi les exemples cités par cette fédération dans sa requête au Conseil d’État pour faire reconnaître les droits des cyclistes, on peut lire que « Monsieur J s’est fait verbaliser alors qu’il se rendait au travail à vélo car l’agent a estimé que sa tenue laissait supposer qu’il pratiquait une activité sportive ». Et nombreux sont les cas similaires, comme cet adolescent verbalisé de 135 € pour avoir fait le tour du pâté de maisons en vélo, nous rapporte une connaissance.

Confinement : voici l’attestation de déplacement pour sortir de chez soi en moins d’une minute

En définitive, la FUB a mis une certaine pression au ministère de l’Intérieur qui a été obligé de clarifier la situation. Le 24 avril, la place Beauvau a donc transmis au Conseil d’État un document dans lequel on peut lire que « le déplacement à vélo au titre de l’activité physique est autorisé dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile et à condition de le pratiquer seul ».

Contestez en ligne vos PV de non-respect du confinement

Attention cependant, si l’information est certifiée, le Conseil d’État n’a pas encore rendu sa décision. Comme le rappelle le président de la FUB dans son tweet, « un tweet ne saurait tenir lieu de Journal Officiel ».

Lorsque ce sera ratifié, il sera temps de faire valoir ses droits. Les citoyens injustement verbalisés pourront notamment contester leur PV. Bien évidemment, rappelons que pour ce faire, il ne faut pas régler l’amende. Pour vous aider dans vos démarches, des avocats ont monté pvconfinement.fr, un site permettant de contester vos contraventions en ligne durant le confinement.

Source : Twitter