Accueil » Actualité » La protection du Blu-ray saute à son tour

La protection du Blu-ray saute à son tour

Le format fer de lance de Sony était plus protégé que celui de Toshiba, mais il n’aura tenu que quelques semaines de plus. C’est Lord of War qui sera finalement le premier long métrage Blu-ray rippé, une seconde performance que l’on doit à nouveau au cracker « Muslix64 ».

Une de perdue…

Encore une fois la principale difficulté a été le contournement du DRM AACS (Advanced Access Content System). En effet les autres dispositifs de sécurité – BD-ROM Mark et BD – servent à empêcher la copie sur disque de l’oeuvre, pas son extraction. La recette d’un contournement réussi est a été comme précédemment publiée sur le Net mais cette fois la clé de déchiffrage est également en ligne.

… dix de retrouvées !

La première version de « BackupBluRay » est donc disponible dans les milieux underground et les réseaux P2P vont voir affluer des films haute définition lisibles sur un simple lecteur comme VLC. Il n’y a plus qu’à attendre la réaction des propriétaires du format piraté.

Pour rappel, le HD DVD Group avait annoncé suite à la première démonstration de contournement sur son support qu’il allait changer ses clés de chiffrement et ajouter d’autres protections aux prochains DVD. Une couche supplémentaire qui sera à nouveau crackée, puis recouverte d’une autre protection, elle-même à nouveau crackée… Si le pirate n’aura aucun mal à passer d’une astuce à l’autre, gageons que le consommateur honnête, lui, va encore faire les frais de ce jeu du chat et de la souris