Accueil » Actualité » La réalité augmentée utilisée sur les scènes de crime

La réalité augmentée utilisée sur les scènes de crime

Image 1 : La réalité augmentée utilisée sur les scènes de crime

La police néerlandaise utilise la réalité augmentée pour former ses agents à mieux explorer les scènes de crime. Les policiers portent des caméras, elles transmettent la vidéo à des experts qui annotent leurs observations virtuellement. Les agents déployés sur place peuvent lires ces remarques sur leur smartphone ou sur un appareil dédié, des lunettes par exemple. Grâce à cet aide, ils pourront mieux comprendre les preuves, déterminer les échantillons à prélever ou débusquer un éventuel suspect caché.

L’idée part d’un simple constat, le premier agent arrivé sur une scène de crime n’est pas toujours le plus qualifié pour enquêter sur cette affaire. Ainsi, la réalité augmentée lui offre une expertise supplémentaire sur la manière de procéder. De plus, étant donné que les experts ne sont pas présents physiquement, les risques de contamination accidentelle des preuves sont limités.

Les recherches ont duré 5 ans

Ce système est le fruit de la collaboration entre Twnkls, une entreprise spécialisée en réalité augmentéeé et l’Université de technologie de Delft. Après la finalisation d’un prototype, ils travaillent maintenant avec la police, l’Institut médico-légal et la brigade des pompiers pour le perfectionner. Selon Dactu, chercheur principal au sein de Twnkls, la police pourrait acheter le système d’ici six mois.

De son côté, un professeur en criminologie souligne que les vidéos pourraient servir à recréer une scène de crime pour les jurés. Néanmoins, utiliser cette nouvelle technologie au cours d’un procès constitue aussi un défi sur le plan juridique.

Réalitée augmentée sur une scène de crime