Accueil » Actualité » La Russie ouvre une enquête antitrust sur Booking .com

La Russie ouvre une enquête antitrust sur Booking .com

Le Service fédéral anti-monopole (FAS) de la Russie revendique que la société Booking.com ne permettrait pas aux hôtels d’offrir de meilleurs tarifs sur d’autres sites de réservation d’hôtels en ligne.

Image 1 : La Russie ouvre une enquête antitrust sur Booking .com

Le FAS a déclaré lundi dernier qu’une enquête sur l’entreprise américaine pour des pratiques anticoncurrentielles est ouverte. Il semblerait que Booking.com demande aux hôtels et auberges d’offrir le même prix sur les sites concurrents que sur le leur. Du moins, c’est ce qui figure sur les contrats de l’entreprise en Russie.

La Russie teste son « internet souverain » RuNet avec succès

Des pratiques peu conventionnelles

La firme Booking.com a été avertie par le FAS le 12 novembre dernier. Elle n’a toujours rien communiqué sur le sujet. S’il s’avère que l’entreprise a effectivement enfreint la réglementation russe, elle pourrait être condamnée à une amende représentant de 1 à 15% des ventes réalisées en Russie.

La Russie interdit les smartphones sans applications russes préinstallées

Cette investigation prend place une semaine seulement après que Booking.com accepte les demandes de l’Union Européenne de modifier ses offres de voyage. Celle-ci utilisait des techniques manipulatrices. Par exemple, des limites de temps étaient imposées aux clients afin qu’ils réservent plus rapidement. De plus, les remises sur les réservations prêtaient à confusion. En réalité, l’entreprise américaine fait parler d’elle depuis plus d’un an parce qu’elle a du mal à s’ajuster aux régulations européennes.

La Russie a envoyé un satellite de surveillance secret en orbite de la Terre

Si le FAS oblige Booking.com à changer sa façon d’opérer en Russie, ce ne serait pas la première entreprise américaine à avoir dû le faire. Cette enquête rappelle celle sur Google en 2017. Le géant américain a été contraint d’ajouter le moteur de recherche Yandex. Les utilisateurs Android russes ont donc la possibilité de choisir Yandex par défaut quand ils configurent un nouveau téléphone.

Enfin, nous ne savons pas encore si Booking.com est réellement en violation des réglementations russes. Il va falloir attendre plus d’informations de l’investigation en cours et peut-être un communiqué de la part de l’entreprise.

Source : Engadget