Accueil » Actualité » La Russie va quitter l’ISS après 2024, selon le directeur de l’agence spatiale Roscosmos

La Russie va quitter l’ISS après 2024, selon le directeur de l’agence spatiale Roscosmos

Iouri Borissov, le directeur de l’agence spatiale russe Roscosmos, vient d’annoncer que la Russie quittera l’ISS après 2024. La NASA a déclaré ne pas encore avoir reçu de notification officielle du retrait russe de la Station spatiale internationale.

Ce n’est pas la première fois que l’on en entend parler, mais la situation se précise progressivement. Suite aux sanctions occidentales prises contre la Russie à cause de l’invasion de l’Ukraine plus tôt cette année, l’agence spatiale russe avait annoncé son retrait de la Station spatiale internationale. Aucune date plus précise n’avait alors été communiquée.

L'ISS
L’ISS – Crédit : Nasa

Dmitri Rogozine qui était à l’époque le directeur général de Roscosmos avait déclaré que : « la décision a déjà été prise ». Il a ensuite été démis de ses fonctions par Vladimir Poutine plus tôt ce mois-ci. Iouri Borissov l’a remplacé dans le rôle de directeur général de l’agence spatiale russe.

La Russie veut faire bande à part en quittant l’ISS pour sa propre station spatiale

Iouri Borissov a annoncé lors d’une rencontre avec le président russe que la Russie va quitter l’ISS après 2024. « Nous remplirons toutes nos obligations envers nos partenaires, mais la décision du retrait de la station après 2024 a été prise », a-t-il déclaré. La Station spatiale internationale ravitaillée par SpaceX arrive en fin de vie. Il lui reste cependant encore plusieurs années devant elle.

En effet, la NASA prévoit de retirer l’ISS en 2031. Elle s’écrasera alors dans l’océan Pacifique. Si la Russie quitte vraiment l’ISS après 2024, l’agence spatiale américaine va perdre son alliée scientifique. Le retrait des cosmonautes marquerait effectivement la dissolution d’un lien pacifique formé entre les deux pays après la guerre froide au nom de la science.

Pour le moment, la NASA affirme n’avoir reçu aucune notification officielle de la part de Roscosmos. Robyn Gaten qui est la directrice de l’ISS a confirmé n’avoir encore rien entendu. « Les Russes, tout comme nous, réfléchissent à ce qui les attend. Alors que nous prévoyons la transition après 2030 vers des stations spatiales exploitées commercialement en orbite terrestre basse, ils ont un plan similaire. Et donc ils réfléchissent également à cette transition », a-t-elle déclaré.

Iouri Borissov espère en fait que la Russie commencera à construire sa propre station spatiale d’ici 2024. En quittant l’ISS, il veut recentrer l’attention de Roscosmos sur l’économie russe. Selon lui, cela comprend la communication, les informations météorologiques et géodésiques ainsi que la transmission de données.

Source : CNET