Accueil » Actualité » La Terre tourne à une vitesse inhabituelle, les scientifiques songent à réduire 2021 d’une seconde

La Terre tourne à une vitesse inhabituelle, les scientifiques songent à réduire 2021 d’une seconde

Les scientifiques ont révélé que la Terre tournait plus vite que la normale et que, par conséquent, la durée de chaque jour est devenue légèrement inférieure à 24 heures.

La vitesse de rotation de la Terre varie considérablement en raison du mouvement des marées, de l’atmosphère et du noyau de la planète, ainsi que d’autres facteurs, tels que les chutes de neige sur les montagnes.

La Terre - PIRO4D / Pixabay
La Terre – Crédit : PIRO4D / Pixabay

Il arrive que la Terre subisse de profonds changements. Notre planète a par exemple passé 500 millions d’années à créer et détruire des continents, et des extinctions de ses habitants se produisent tous les 27 millions d’années, probablement à cause de notre orbite planétaire. En 2020, la Terre n’a pas connu de changement aussi extrême, mais sa vitesse de rotation s’est légèrement accélérée.

La Terre tourne plus vite qu’elle ne l’a fait lors des 50 années précédentes

Les 28 jours les plus rapides enregistrés depuis 1960 se sont produits en 2020, la Terre ayant terminé sa rotation autour de son axe quelques millisecondes plus vite que la moyenne. En effet, au milieu de l’année 2020, les jours ont soudainement commencé à s’écouler plus vite que les 86 400 secondes habituelles. Le 19 juillet 2020, la journée a été plus courte de 1,4602 milliseconde. Il s’agit du jour le plus court jamais enregistré.

Il semble que même notre planète ait eu envie de mettre fin à 2020 le plus rapidement possible. Selon les estimations, une journée astronomique en 2021 sera plus courte de 0,05 milliseconde en moyenne. Au cours de l’année, cela représentera un décalage de 19 millisecondes dans le temps atomique. En conséquence, les scientifiques du monde entier débattraient de l’opportunité de supprimer une seconde de temps pour tenir compte de ce changement.

« Il est tout à fait possible qu’une seconde intercalaire négative soit nécessaire si la vitesse de rotation de la Terre augmente encore, mais il est trop tôt pour dire si cela risque de se produire. », a déclaré au Telegraph le physicien Peter Whibberley du National Physics Laboratory au Royaume-Uni.

Au total, 27 secondes intercalaires ont été ajoutées depuis les années 1970 afin de faire coïncider le temps atomique avec le temps solaire. Cependant, certains experts ont demandé la fin des secondes intercalaires, estimant qu’elles sont une relique d’un âge révolu, car une grande partie du monde dépend aujourd’hui du temps atomique.

Source : phys