Accueil » Actualité » Le coronavirus ne se transmettrait pas par les larmes, d’après les chercheurs

Le coronavirus ne se transmettrait pas par les larmes, d’après les chercheurs

Le SARS-CoV-2 se transmet par le sang, la salive, mais apparemment pas par les larmes. L’étude d’une équipe de chercheurs singapouriens vient en effet de montrer que le virus n’est jamais présent dans les larmes des malades.

Les études menées sur le nouveau coronavirus ont permis d’identifier que le virus se transmet essentiellement par les voies respiratoires et par contact physique. Dans le premier cas, la contamination a lieu à partir des gouttelettes expulsées par le malade, et dans le second, lorsqu’il touche une surface contaminée puis sa bouche, son nez ou ses yeux. La transmission à partir d’autres fluides corporels reste encore mal connue, notamment les larmes.

Image 1 : Le coronavirus ne se transmettrait pas par les larmes, d’après les chercheurs
Crédit : peakpx

Ivan Seah et son équipe de l’hôpital universitaire de Singapour viennent de publier une étude dans le journal de l’Académie américaine d’ophtalmologie qui montre que le risque de transmission du SARS-CoV-2 par les larmes est très faible. Les chercheurs ont prélevé des échantillons de larmes sur 17 malades dès les premiers symptômes et jusqu’à ce qu’ils soient rétablis. Pendant les deux semaines qu’a duré la maladie, le virus n’a pu être détecté dans aucun prélèvement. En parallèle, les médecins ont également collecté des échantillons à l’arrière de la gorge et du nez qui se sont tous révélés positifs. En attendant une étude sur un échantillon plus important, tout porte à croire que les larmes d’un malade ne permettent pas de propager la maladie.

L’origine de la pandémie de Covid-19 est naturelle, expliquent les scientifiques

Image 3 : Le coronavirus ne se transmettrait pas par les larmes, d’après les chercheurs

L’Arme Parfaite (Affiche Cinéma Originale)

6.99 € > Fnac

Les larmes sont inoffensives, mais vos yeux restent sensibles au SARS-CoV-2

Pour éviter tout amalgame, le Dr Seah précise que l’absence de SARS-CoV-2 dans les larmes ne signifie pas pour autant que vos yeux ne sont pas sensibles à une contamination par contact. Votre bouche, votre nez, vos yeux et vos mains doivent faire l’objet d’une attention particulière pour éviter d’être infectés, et surtout de propager le virus autour de vous. Toucher une simple poignée de porte, et ensuite toucher vos yeux suffit pour tomber malade. Sans qu’on s’en rende compte, on touche plusieurs milliers de fois notre visage chaque jour, pensez à vous laver les mains.

Le coronavirus infecte aussi les chiens, un premier cas positif à Hong Kong

Source : American Academy of Ophtalmology